» Un prix d'alphabétisation récompense les efforts des femmes du Sénégal
01.09.2016 - Education Sector

Un prix d'alphabétisation récompense les efforts des femmes du Sénégal

© DALN

En apprenant à lire et à écrire, une Sénégalaise de 60 ans a reconquis son indépendance et rétabli un lien direct avec son fils en Europe.

“Elle est arrivée dans le programme ne sachant ni lire ni écrire” raconte Souleymane Ly, Directeur des Communications à la Direction de l’alphabétisation et des langues nationales qui a reçu le Prix Confucius de l’UNESCO pour l'alphabétisation 2016 pour son « Programme national d’alphabétisation des jeunes et adultes, basé sur les technologies de l’information et de la communication ».

« Quand son fils lui envoyait des textos, elle devait demander à quelqu'un d'autre de lui lire ce qui était écrit. Elle avait perdu son indépendance et le contact intime avec son fils. Maintenant qu’elle peut envoyer ses propres messages, elle se sent libre. Elle aime même montrer à ses petits-enfants qu’elle peut faire des calculs simples ».

Les technologies de l’information et de la communication sont un accélérateur de l’alphabétisation

Sur les 14 millions d'habitants du Sénégal, seulement 55,6 pour cent des personnes de 15 ans et plus sont alphabétisés, dont 43,8 pour cent de femmes, ce qui en fait l’un des dix pays d’Afrique où plus de la moitié des adultes sont analphabètes (2015).

C’est dans ce contexte que la Direction de l’alphabétisation et des langues nationales (DALN) a été créée pour mettre en œuvre la politique du gouvernement sénégalais sur l'alphabétisation, l'éducation de base et la promotion des langues nationales.

Le programme national d’alphabétisation des jeunes et adultes basé sur les technologies de l’information et de la communication (TIC) a été lancé en 2013 dans 14 régions du Sénégal, afin d’offrir à près de 14 000 analphabètes, jeunes et adultes (âgés de 15 et plus) des compétences de la vie courante dans la langue nationale et/ou dans la langue officielle, dans le but de favoriser leur insertion dans le monde du travail.

Une des caractéristiques innovantes du programme a trait à la signature de contrats avec les collectivités locales.

Le programme de la DALN a pour objet de faciliter l’utilisation des TIC afin d’améliorer l’environnement des activités professionnelles des jeunes et des adultes analphabètes. L’objectif du programme est d’autonomiser les communautés locales dans le développement et la mise en œuvre de programmes d'éducation de base pour les jeunes et les adultes. Il participe également au traitement des problèmes liés à Ébola, au SIDA, au paludisme et à d'autres maladies. Il contribue par ailleurs à la lutte contre la pauvreté et la dégradation de l'environnement et à l’autonomisation des femmes.

En 2015, il a touché 13 800 bénéficiaires dont 12 800 femmes et filles.

M. Ly a déclaré : « Je ressens une grande joie et une grande fierté, non seulement pour le programme mais aussi pour tous nos apprenants, dont la plupart sont des femmes. Elles doivent faire d’énormes sacrifices pour laisser leur foyer et leur famille et venir assister aux cours, afin de progresser pour trouver un meilleur travail, faire des choses simples comme se servir d’un téléphone mobile. Elles recherchent l'autonomie et nous les aidons à y parvenir ».

Conséquence de son succès, le programme sénégalais fait des émules au Togo, en Gambie, au Niger et au Nigeria. Dans le but d’éliminer l’analphabétisme d'ici à 2025, le programme projette maintenant de créer des bibliothèques dans les centres régionaux et il vient de mettre en place un centre de documentation et d’information complètement équipé.

« Grâce à ce prix, nous allons maintenant persévérer dans notre recherche de ressources et nous allons lancer une campagne de sensibilisation pour attirer davantage de financement. Ensuite, nous voulons partager nos idées et nos bonnes pratiques avec d’autres pays » a ajouté M. Ly. 

Liens




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page