» L'océan perd son souffle ! Le nouveau groupe de travail de la COI-UNESCO aborde la problématique de la désoxyg...
21.09.2016 - Commission océanographique intergouvernementale

L'océan perd son souffle ! Le nouveau groupe de travail de la COI-UNESCO aborde la problématique de la désoxygénation

© Gil Jacinto - légende avec descriptif en dessous du texte de l'actualité.

Le Réseau mondial d'oxygène de l’océan (GO2NE), un nouveau groupe de travail de la Commission océanographique intergouvernementale (COI) de l'UNESCO, vise à intégrer l’effort mondial de recherche sur la désoxygénation - baisse des concentrations d'oxygène - dans les hautes mers ainsi que dans les zones côtières, et à étudier la progression et les impacts de ce défi environnemental.

L'oxygène est essentiel à la santé de la planète. Il a un impact sur les cycles globaux du carbone, de l’azote et d’autres éléments clés, jouant un rôle fondamental pour la vie marine à la surface ainsi qu’aux plus grandes profondeurs de l'océan.

Néanmoins, la désoxygénation de l’océan augmente rapidement. C’est une tendance attribuable principalement aux activités humaines, que ce soit par le changement climatique (réchauffement induit par le CO2) ou par une augmentation des charges de nutriments dans l'eau provenant de déchets industriels et autres rejets non traités. 

Grâce à la participation de scientifiques de haut niveau à travers le monde, le Réseau GO2NE s’est engagé à fournir une vision globale et multidisciplinaire de la désoxygénation et de ses différentes/diverses thématiques, mettant l’accent sur la compréhension globale de la problématique, tout en offrant des conseils scientifiques aux décideurs politiques qui souhaitent faire face à ce problème qui devient de plus en plus inquiétant. Une réunion du Réseau GO2NE tenue récemment au Siège de l'UNESCO, 7-9 Septembre 2016, a réuni un groupe très diversifié : des scientifiques côtiers et océaniques, de modeleurs et océanographes biologiques, chimiques et physiques.

La réunion a porté sur diverses questions liées au travail scientifique du Réseau ainsi que sur la sensibilisation du public et le renforcement des capacités : faciliter la communication avec d'autres réseaux et d’autres groupes de travail déjà établis, améliorer les systèmes d'observation, identifier et combler les lacunes, développer des activités de renforcement des capacités connexes. GO2NE prépare d'ailleurs un résumé sur la désoxygénation destiné aux décideurs politiques.

Un large éventail d'actions est prévu pour les prochaines années afin de sensibiliser à la fois le public et les décideurs sur les impacts actuels et futurs du déclin des concentrations d'oxygène dans l'océan sur la vie marine et la santé humaine. Pour plus d'informations, rendez-vous sur GO2NE.

Légende photo: groupe de travail de la COI-UNESCO – Réseau mondial de l’oxygène de l’océan: rangée supérieure - Brad Seibel, Andreas Oschlies, Véronique Garçon, Maciej Telszewski, Karin Limburg, Nancy Rabalais, Marilaure Gregoire (co-président), Denise Breitburg (co-président), Lisa Levin, Ivonne Montes, Grant Pitcher, Dimitri Gutierrez, Denis Gilbert; rangée inférieure - Wajih Naqvi, Daniel Conley, Francisco Chavez, Moriaki Yasuhara, Kirsten Isensee, Gil Jacinto, (pas présent à l'image Michael Roman) (© Gil Jacinto).




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page