» L’UNESCO contribue à la session de formation de l'Ecole Citoyenne de l'Afrique de l'Ouest (ECAO)
29.07.2016 -

L’UNESCO contribue à la session de formation de l'Ecole Citoyenne de l'Afrique de l'Ouest (ECAO)

Du 18 au 22 Juillet, s’est tenu la deuxième session de formation de l’Ecole Citoyenne de l’Afrique de l’Ouest (ECAO) avec comme thème principal « les défis majeurs de l’Afrique de l’Ouest : quelles perspectives ? » dans le locaux de l’Institut Panafricain de Stratégies à Dakar. Quelques personnalités et experts en matière de paix et de sécurité ont animé les différents panels de la formation.

Des jeunes venus du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Mali, du Niger, du Togo et du Sénégal ont participé à cette deuxième session de formation autour des thématiques suivantes : la migration, la démographie, le climat, la paix, la gouvernance, les droits de l’Homme, la sécurité, etc.

Cérémonie d’ouverture

Dans son mot de bienvenue, le Directeur de l’ECAO a rappelé les objectifs de l’ECAO qui vise à former de futures élites de la classe politique et de la société civile. Le modèle des Écoles citoyennes est inspiré des écoles mises en place par le Conseil de l’Europe à partir des années 1990, se développent depuis quelques années sur le continent africain dans le cadre du partenariat avec l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF). Dakar abrite cette deuxième session suite à la première tenue à Lomé (Togo) en Décembre 2015.

Mr. Gwang-Chol Chang, Chef de Section Education, a rappelé, au nom de la Directrice du Bureau Régional de l’UNESCO à Dakar, le rôle de l’UNESCO dans la promotion de l’éducation à la paix et la prévention de l’extrémisme. Cette thématique occupe une place importante dans l’Agenda 2030 pour le Développement Durable (ODD) et le Programme de l’UNESCO. Mr Chang a réitéré l’engagement de l’UNESCO à côté des pays pour la promotion de l’éducation à la paix en tant qu’Agence des Nations Unies chargée de la coordination et du suivi de l’ODD 4 – Education 2030 « Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie».

Formation à l’éducation à la paix

Mme Akemi Yonemura, Spécialiste de Programme à l’UNESCO, a contribué à l’animation d’une séance sur la promotion de l’éducation à la paix et à la prévention de l’extrémisme violent. En rappelant que l’Acte constitutif de l’UNESCO stipule dès 1945 que « Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix », elle a mis l’accent dans sa présentation sur les différents outils développés par l’UNESCO, dont le Manuel de référence pour la promotion de l’éducation à la paix en Afrique de l’Ouest et le Guide d’enseignant sur la gestion des discussions en classe par rapport à la lutte contre l’extrémisme et la radicalisation. Mme Yonemura a également démontré comment ces différents outils ont été utilisés dans les différents pays. Elle a enfin donné quelques pistes de collaboration possibles entre le réseau ECAO et l’UNESCO pour une meilleure sensibilisation des populations et surtout chez les jeunes avec l’utilisation de nouvelles technologies comme par exemple les cours d’autoformation de l’UNESCO et le développement des applications mobiles.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page
t3test.com