» Des enseignants au Myanmar bénéficient pour la première fois des technologies mobiles en classe
27.09.2016 - Education Sector

Des enseignants au Myanmar bénéficient pour la première fois des technologies mobiles en classe

©UNESCO/A. Tam

La nouvelle année scolaire au Myanmar a vu le lancement d’un projet de l’UNESCO premier en son genre visant à introduire les technologies mobiles en classe.

Les enseignants des 31 écoles du projet situées dans des zones rurales ou semi-urbaines ont été initiés à l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) pour l’apprentissage mobile, suite à leur participation ces derniers mois à une série de formations de l’UNESCO à l’intégration pédagogique des TIC.

Le Programme de TIC pour l’éducation de l’UNESCO-Yangon a adopté une approche durable de transfert de pédagogies TIC à une équipe spécialisée du Département de l’éducation de base du Myanmar, qui fournira à son tour ses connaissances et son appui technique et pédagogique aux enseignants dans les écoles rurales ou semi-urbaines du projet.

L’assistante de programme Daw Nwe Ni Win a appuyé la mise en œuvre du projet. Elle est originaire d’un village de l’État de Mon, où se situent certaines écoles du projet, et partage son expérience dans cette vidéo.

Une réelle amélioration de la confiance et des compétences en TIC des enseignants

Daw Yaung War Lin, une enseignante en compétences pour la vie courante à la Basic Education High School de la région de Bago, au Myanmar, fait partie des nombreux enseignants à avoir surmonté leur peur d’utiliser les nouvelles technologies en tant qu’appuis à l’enseignement et à les utiliser en classe. Comme la plupart des enseignants, lors de la première formation de base, elle avait du mal à taper et à contrôler la souris.

« Je me suis sentie frustrée car je n’étais pas capable de suivre de près ce que les formateurs nous apprenaient. Nous avons eu des devoirs à faire tous les soirs. J’ai essayé de les faire de mon mieux et le jour suivant, j’ai réalisé que je n’avais pas sauvegardé mon travail. Avec les conseils des formateurs, j’ai réussi à refaire les devoirs et j’ai rattrapé mon retard plus rapidement », a-t-elle dit.

Après seulement six mois, les enseignants étaient capables de créer des dossiers de présentation avec des graphiques et des vidéos pour enseigner des matières telles que les mathématiques, les compétences pour la vie courante et le Myanmar. Les enseignants d’anglais ont commencé à utiliser une application mobile d’apprentissage numérique personnalisée pour leurs cours, qui a suscité beaucoup d’intérêt auprès des élèves.

Une étape importante pour l’éducation au Myanmar

« Désormais, je me sens plus à l’aise pour enseigner à l’aide des TIC. J’ai adapté un certain nombre de dossiers de présentation comme supports d’enseignement afin d’éveiller l’intérêt des élèves pour l’apprentissage des compétences pour la vie courante », a-t-elle indiqué.

Le projet fait partie de l’initiative Connect To Learn lancée au Myanmar par Ericsson, le Ministère britannique du développement international (DFID) et d’autres partenaires du projet tels que l’UNESCO afin de promouvoir les technologies mobiles pour l’apprentissage et de permettre au Ministère de l’éducation de franchir une étape importante dans le processus de réforme de l’enseignement au Myanmar.

À ce jour, le projet a fourni 3 100 tablettes, 186 ordinateurs portables pour les enseignants et plus de 270 heures de formation pratique directement à 22 membres de l’équipe du Département de l’éducation de base, 31 directeurs d’établissements et 155 enseignants dans les régions de Mandalay et Bago et dans l’État de Mon. Les enseignants formés transfèrent leurs connaissances à d’autres enseignants dans les 31 collèges d’éducation de base au Myanmar.

En collaboration avec d’autres partenaires, le projet reçoit également le soutien du Ministère de l’éducation et du Ministère des technologies de l’information et de la communication du Myanmar.

Le 5 octobre, l’UNESCO célèbrera la Journée mondiale des enseignants au Siège, à Paris, ainsi que partout dans le monde.

Liens




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page