» Aung San Suu Kyi souligne le rôle du patrimoine culturel dans l’unité nationale au Myanmar
19.09.2016 - ODG

Aung San Suu Kyi souligne le rôle du patrimoine culturel dans l’unité nationale au Myanmar

UNESCO

En marge de la 71e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, s’est engagée à appuyer le processus de réforme démocratique au Myanmar et la restauration de Bagan au lendemain du séisme du mois dernier, lors d’une réunion avec S. E. Daw Aung San Suu Kyi, Conseillère de l’État et Ministre des affaires étrangères, le 20 septembre 2016.

La Directrice générale s’est félicitée de l’appel lancé par Aung San Suu Kyi, Conseillère de l’État et Ministre des affaires étrangères, en faveur de la restauration de Bagan, remarquable site de temples bouddhistes du XIe siècle, dont les travaux seront menés sous la direction technique de l’UNESCO. Mme Aung San Suu Kyi a souligné l’importance de la recherche, notamment sur le chaulage, afin de réaliser les rénovations avec professionnalisme et ne pas répéter les pratiques passées telles que le recours au béton.

Faisant observer que l’UNESCO a déployé une équipe à Bagan 48 heures après le séisme du 24 août, la Directrice générale a indiqué qu’un projet global de restauration était désormais prêt. « Nous avons particulièrement à cœur d’appuyer le processus d’inscription de Bagan sur la liste des sites du patrimoine mondial et nous enverrons un message fort pour dire que nous n’expédierons pas la sauvegarde et la restauration mais veillerons avec le plus grand soin à l’authenticité et à l’utilisation de matériaux traditionnels », a-t-elle déclaré.

Évoquant les défis de la gestion de la transformation, Mme Aung San Suu Kyi a fait part de sa volonté de mettre les musées à niveau afin qu’ils puissent être des lieux où les jeunes peuvent se rencontrer et en savoir plus sur leur passé commun. « Nous aimerions utiliser le patrimoine culturel comme une force de cohésion plutôt que de division. » La Directrice générale a loué cette approche, évoqué les mesures prises par l’UNESCO pour mettre le patrimoine entre les mains de la jeunesse et indiqué être disposée à y contribuer.

Elle a également affirmé que l’UNESCO soutenait la réforme de l’éducation, notamment par le renforcement de la formation des enseignants. Mme Aung San Suu Kyi a réaffirmé que l’éducation était une priorité du gouvernement, signalant la création d’un Conseil national pour l’éducation en vue de coordonner la stratégie.

Enfin, la Directrice générale a salué la participation de la Conseillère de l’État et Ministre des affaires étrangères à la Journée mondiale de la liberté de la presse et le travail accompli par son pays en collaboration avec l’UNESCO en matière de législation relative aux médias et de renforcement des capacités des journalistes. La Ministre a souligné l’importance des normes professionnelles et de la lutte contre les discours haineux, en particulier sur les réseaux sociaux. « Avec la liberté viennent les responsabilités ; nous ne devons pas cesser d’insister sur ce point », a-t-elle déclaré.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page