» Nouvelle Chaire UNESCO en vue de renforcer l’observation et l'éducation dans les réserves de biosphère et les ...
26.10.2016 - Natural Sciences Sector

Nouvelle Chaire UNESCO en vue de renforcer l’observation et l'éducation dans les réserves de biosphère et les sites du patrimoine mondial de l'UNESCO

Prof. Dr. Hans-Werner Huneke, recteur de l’Ecole supérieure de pédagogie de Heidelberg; Dr. Lutz Möller, Secrétaire général adjoint de la Commission allemande pour l'UNESCO; Dr. Miguel Clüsener-Godt, Chef de Section, Programme MAB de l'UNESCO; Prof. Dr. Alexander Siegmund, titulaire de la chaire et Chef du Département de géographie; Theresia Bauer, ministre de la Science, de la Recherche et des Arts du Bade-Wurtemberg. Copyright: Ecole supérieure de pédagogie de Heidelberg

Une nouvelle Chaire UNESCO sur l’observation et l'éducation dans les réserves de biosphère et les sites du patrimoine mondial a été inaugurée le 25 Novembre 2016 à l’Ecole supérieure de pédagogie de Heidelberg-Allemagne (Pädagogische Hochschule Heidelberg). Il s’agit de la 11éme Chaire UNESCO en Allemagne et le 5ème Chaire qui contribue à la réalisation du Programme sur l’homme et la biosphère (MAB).

L'objectif de la Chaire est de promouvoir un système intégré de recherche et de son application, la formation et l'éducation, basé sur les technologies de géo-information modernes ainsi que sur les méthodes de géo-écologie afin d'analyser, de modéliser et de visualiser les changements environnementaux dans les sites désignés par l'UNESCO. Elle facilitera la collaboration entre chercheurs de haut niveau reconnus internationalement et le personnel enseignant des universités et d'autres institutions en Allemagne, ainsi qu'ailleurs en Europe et dans d'autres régions du monde.

Le Dr. Lutz Möller, Secrétaire général adjoint de la Commission allemande pour l'UNESCO, a souligné que cette chaire favorisera le développement durable et la communication de près de 670 réserves de biosphère et plus de 1000 sites du patrimoine mondial de l'UNESCO. Grâce à la recherche transdisciplinaire axée sur la résolution des problèmes, en collaboration avec les gestionnaires des sites, cette chaire offre un soutien pratique et important pour le suivi, l'analyse des risques et la planification des interventions.

"Afin de protéger les sites du patrimoine mondial de l'UNESCO et les réserves de biosphère, nous développons de nouveaux concepts et méthodes de recherche et de communication de l'environnement et contribuons ainsi à faire des approches valables largement disponibles », explique le Dr. Alexander Siegmund, titulaire de la chaire et Chef du Département de géographie - Groupe de recherche pour l’observation de la Terre à l’Ecole supérieure de pédagogie de Heidelberg. « Nous utilisons les géo-médias numériques - tels que des données par satellite - mais aussi des laboratoires géo-écologiques et des méthodes de terrain pour analyser, modéliser et visualiser le développement des sites de l'UNESCO, en particulier dans les pays en développement. De cette façon, la Chaire UNESCO soutient la préservation, la gestion et le développement durable de ces sites et fait prendre conscience par la même occasion de leur valeur universelle », déclare le Dr. Siegmund.

Comme toutes les chaires existantes, la Chaire sur l’observation et l'éducation dans les réserves de biosphère et les sites du patrimoine mondial renforcera la coopération universitaire avec les universités et les instituts de recherche dans les pays émergents et les pays en développement, mais aussi en Allemagne et en Europe.

Source: Commission allemande pour l'UNESCO (en allemand)




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page