» La prochaine phase du projet « Une meilleure éducation pour l’essor de l'Afrique » cherche à promouvoir le dé...
31.05.2017 - Education Sector

La prochaine phase du projet « Une meilleure éducation pour l’essor de l'Afrique » cherche à promouvoir le développement des compétences et l'emploi des jeunes

© World Bank/Gerardo Pesantez

« Une meilleure éducation pour l’essor de l’Afrique (BEAR) », le projet de l’UNESCO pour la promotion du développement des compétences et de l'emploi des jeunes en Afrique, entre maintenant dans sa deuxième phase, BEAR II, dont l’exécution se déroulera de 2017 à 2021.

Cinq pays d’Afrique orientale - Éthiopie, Kenya, Madagascar, République-Unie de Tanzanie et Ouganda – bénéficieront de cette deuxième phase du projet. Ils recevront une assistance technique de l’UNESCO et d'experts internationaux, avec l’appui financier de la République de Corée. Les équipes d’experts de l’UNESCO ont déjà entrepris des visites de cadrage dans les cinq pays bénéficiaires, allant à la rencontre des parties prenantes nationales de l'enseignement et la formation techniques et professionnels (EFTP) afin d’identifier les besoins nationaux en matière d’industrie et d'éducation.

BEAR II a pour objectif de renforcer l'accès à un emploi décent et de générer de l’auto-emploi pour les jeunes, par l’amélioration de la qualité, de la pertinence et de la perception des systèmes EFTP nationaux des cinq pays.

Des secteurs économiques spécifiques seront ciblés dans chacun des pays bénéficiaires, sélectionnés en fonction de leur potentiel de promotion de l'emploi des jeunes et du développement durable, en accord avec le contexte socio-économique et les plans de croissance de chaque pays. 

Certains des objectifs du projet ont trait à l’amélioration de la qualité et de la gestion des institutions EFTP par le biais de réformes des programmes d’enseignement, de la satisfaction des besoins des individus et de l'industrie dans des économies numériques de plus en plus émergentes et de l’amélioration de la perception de l’EFTP chez les jeunes.

Le projet capitalisera sur les expériences et réalisations du premier projet BEAR (2011 – 2016), afin de promouvoir l'accès à une EFTP de qualité et pertinente, prêtant tout particulièrement attention aux besoins des femmes et des groupes défavorisés.

L’éducation, la clé du développement durable en Afrique

Le premier projet BEAR a appuyé la transformation des systèmes EFTP de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) dans les cinq pays suivants : République démocratique du Congo, Zambie, Malawi, Botswana et Namibie.

Les deux projets capitalisent sur la réputation de l’EFTP comme étant l’un des meilleurs moyens de réduire la pauvreté et d’autonomiser les jeunes du continent africain, tout en répondant en même temps aux besoins de main-d'œuvre et en pilotant la croissance économique des pays bénéficiaires.

Le projet entre dans le cadre des efforts mondiaux pour la mise en œuvre du Programme Education 2030, de la Stratégie continentale de l’éducation pour l’Afrique (2016 – 2025) et de la Stratégie de l’UNESCO pour l’EFTP (2016 – 2021). Découvrez le projet BEAR sur le site Internet de l’UNESCO consacré aux compétences pour le travail et la vie




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page