» Les neuf pays les plus peuplés signent la Déclaration de Dhaka sur la coopération pour l’Éducation 2030
13.02.2017 - Education Sector

Les neuf pays les plus peuplés signent la Déclaration de Dhaka sur la coopération pour l’Éducation 2030

© Steve Estvanik/Shutterstock.com

[Translate to francais:] Representatives from the world’s nine most populous countries adopted and signed a joint declaration recasting their partnership to cooperate more tightly on Education 2030.

Les représentants des neuf pays les plus peuplés du monde ont adopté et signé une déclaration conjointe reformulant leur engagement à coopérer plus étroitement en faveur de l’Éducation 2030.

La déclaration a été l’aboutissement de la Réunion ministérielle des pays de l’E-9, « Assurer une éducation équitable, inclusive et de qualité et un apprentissage tout au long de la vie pour tous d’ici à 2030 : Défis et opportunités pour les pays de l’E-9 », qui s’est tenue à Dhaka, au Bangladesh, du 5 au 7 février 2017.

Il s’agit de la première réunion organisée par les neuf pays qui composent l'Initiative E-9 dans le cadre du nouvel agenda de l’éducation, afin de réaffirmer leur appui à la vision, aux principes et aux cibles énoncés dans l'Objectif de développement durable 4. Les pays - Bangladesh, Brésil, Chine , Égypte, Inde, Indonésie, Mexique, Nigéria et Pakistan - abritent plus de la moitié de la population mondiale, les deux tiers des adultes analphabètes dans le monde et près de la moitié des enfants et des jeunes non scolarisés.

Ensemble, ils représentent certains des plus grands systèmes éducatifs au monde et jouent par conséquent un rôle important pour faire progresser l’agenda mondial de l’éducation.

La réunion, ouverte en présence de la Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, et du Premier Ministre du Bangladesh, Sheikh Hasina, a exploré les moyens de relever les nouveaux défis et de saisir les nouvelles opportunités en matière d’éducation dans un contexte de développement en évolution rapide.

Par cette déclaration, les neuf pays s’engagent à coopérer techniquement sur des thèmes relatifs à l’ODD 4 tels que les enfants non scolarisés, l’éducation et la protection de la petite enfance et les technologies de l’information et de la communication dans l’éducation, à suivre conjointement les progrès accomplis dans la réalisation des cibles et des engagements de l’ODD 4, et à mener un plaidoyer et des efforts conjoints pour accroître les financements publics en faveur de l’éducation.

Saluant son adoption, le Sous-Directeur général de l’UNESCO pour l'éducation, M. Qian Tang, a dit : « La Déclaration de Dhaka, tournée vers l’action, constitue un engagement politique renouvelé aux plus hauts niveaux ainsi qu’une revitalisation du partenariat de l’E-9 qui est de bonne augure pour la réalisation des cibles de l’ODD4-Éducation 2030 ».

 Des progrès sans précédent

Durant la réunion, la Directrice générale a félicité le Bangladesh d’être l’une des histoires de réussite du monde en développement, étant l’un des rares pays à faible revenu à compter davantage de filles que de garçons à l’école.

Elle a dit que le monde avait changé depuis le lancement de l’Initiative E-9 il y a 24 ans, mais que son travail était plus important que jamais.

« Nous avons vu des progrès sans précédent dans tous les pays de l’E-9, et il y a de nombreuses expériences à partager sur la façon dont l’éducation a été intégrée dans le développement global. Nous avons également conscience de tout le travail qui reste à accomplir. Les progrès réalisés par le biais de l’Initiative E-9 peuvent catalyser les progrès pour le monde entier », a dit Mme Bokova.

« Cela suppose d’adopter un nouvel esprit de partenariat – pour apprendre les uns des autres et élaborer des stratégies plus efficaces en vue d’améliorer les opportunités d’apprentissage pour tous – et de mener des actions conjointes dans des domaines clés tels que l’éducation des filles et des femmes, l’alphabétisation des jeunes et des adultes et les compétences professionnelles, afin de renforcer la qualité au moyen d’évaluations, du suivi et de l’examen de l’apprentissage. »

Engagement historique des États membres

L’événement a donné lieu à la remise de la présidence de l’E-9 par le Ministre Muhammad Baligh Ur Rehman du Pakistan au Bangladesh. Il a noté que durant sa présidence, le Pakistan avait mené des activités conjointes de plaidoyer pour l’éducation, en mettant l’accent sur l’alphabétisation, l’enseignement primaire et l’augmentation de l’aide au développement. Déclarant que « l’E-9 est un engagement historique des États membres », il a souligné la nécessité de « faire un bond » en avant par le biais d’efforts « intelligents et plus collaboratifs ».

Accédant à la présidence, le Ministre Nurul Islam Nahid du Bangladesh a présenté les défis à relever et souligné la responsabilité politique et sociale de créer une dynamique autour du réseau de l’E-9 afin de promouvoir l’ODD4-Éducation 2030.

Lancée en 1993, l’Initiative E-9 est une plate-forme de mise en réseau visant à partager des expériences dans le domaine des politiques de l’éducation, à échanger des bonnes pratiques et à suivre les progrès. L’UNESCO en assure le secrétariat et soutient la coordination du réseau, dont la présidence change tous les deux ans selon un système de rotation.  




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page