» Création au Brésil d’un Centre régional d’études pour le développement de la société de l’information
28.03.2012 - ODG

Création au Brésil d’un Centre régional d’études pour le développement de la société de l’information

© UNESCO/Landry Rukingamubiri

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, et l’Ambassadrice, déléguée permanente du Brésil auprès de l'UNESCO, Maria Laura da Rocha, ont signé, le 28 mars dernier, un accord portant sur la création d'un Centre régional d’études pour le développement de la société de l’information en tant que centre de catégorie 2 placé sous l’égide de l’UNESCO.

Implanté à Sao Paolo (Brésil), ce centre aidera les pays d’Amérique latine et les pays lusophones d'Afrique au moyen d’études sur les progrès et les effets de l’édification de sociétés du savoir inclusives grâce à l'information et la communication.

« Ce partenariat arrive à point nommé, car il relève du mandat de l'UNESCO d’édification de sociétés du savoir pluralistes et inclusives », a déclaré la Directrice générale. « Ce centre fournira une plate-forme pour le suivi des progrès accomplis dans la réalisation des objectifs du Sommet mondial sur la société de l'information (SMSI) », a-t-elle ajouté, en soulignant l’importance de ce centre pour la coopération Sud-Sud et sa contribution au développement durable.

« Ce nouveau centre deviendra un lieu de référence en matière de renforcement des capacités, de recherche et de création de réseaux de spécialistes des pays en développement », a affirmé l’Ambassadrice. « Il contribuera également aux programmes de l’UNESCO appuyant la création, l’accès, la préservation et le partage de l’information et du savoir. »

Outre l’Ambassadrice et les membres de la délégation, étaient également présent lors de cette cérémonie le Président du conseil d’administration du Centre brésilien d’information et de coordination (NIC), Antônio Alberto Tavares, et le Directeur du Centre national d’études sur les technologies de l’information et de la communication (CETIC), Alexandre Fernandes Barbosa.

 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page