10.04.2006 -

Les TIC au service des personnes handicapées en Chine

L'adolescente chinoise Yang Xiaomei fait partie des personnes handicapées que l'UNESCO s'efforce d'aider à accéder à l'information et au savoir grâce à l'utilisation des TIC.

Yang Xiaomei est née dans les plaines arides de Xinlingele, dans la région autonome chinoise de la Mongolie-Intérieure. Trop « âgée » pour intégrer la scolarité obligatoire de neuf années et trop pauvre pour suivre une formation professionnelle, cette adolescente malvoyante de 14 ans avait peu de perspectives d'avenir. Pourtant aujourd'hui Xiaomei est masseuse diplômée et exerce à Beijing. Elle a pu réaliser ce rêve en travaillant dur pour étudier le braille, puis en suivant une formation professionnelle mise en place par le Centre de recherche Golden Key pour l'éducation des déficients visuels, la Fédération des personnes handicapées de Beijing et l'UNESCO.

 

En 2005, l'UNESCO a poursuivi son action pour répondre aux attentes des personnes handicapées qui ont le désir et les capacités de réussir dans le monde du travail.

 

En partenariat avec le Bureau de l'UNESCO à Beijing, la Fédération des personnes handicapées de Beijing (BDPF) a développé et mis en place des cours et activités basés sur les TIC pour les adultes et les enfants d'âge scolaire. Le Centre d'activités de la BDPF a ainsi permis à 71 handicapés physiques de suivre une formation de graphisme et de typographie. Sans emploi ou licenciés depuis plusieurs années, la plupart des stagiaires avaient des connaissances très limitées en informatique. La formation leur a permis de trouver en emploi de graphiste multimédia ou de typographe dans le secteur public et privé.

 

Le multimédia a également offert aux stagiaires de nouveaux outils pour exprimer leur créativité, par exemple dans le théâtre d'ombres, l'un des plus anciens arts traditionnels chinois. M. Hou Yongsheng, concepteur artistique de la Compagnie de théâtre d'ombres de Beijing, a tiré parti des compétences multimédias acquises au cours de la formation pour dessiner et simuler toute la pièce d'ombres sur son ordinateur. Les logiciels de graphisme professionnels ont été de nouveau d'une grande utilité lorsqu'il a réalisé l'affiche et les prospectus pour la pièce.

 

Les activités menées au Centre d'éducation spécialisée du district de Daxing de la BDPF étaient axées sur les enfants. Sur les 55 élèves du Centre, seuls 7 avaient accès à un ordinateur. Après l'installation du réseau local et de l'infrastructure Internet avec l'aide de l'UNESCO, les 27 enseignants du Centre ont été formés à l'informatique, à l'utilisation du réseau et à la production de didacticiels. Les élèves ont ensuite créé avec l'aide de leurs enseignants le portail « Je suis en ligne, j'étudie, je m'épanouis ». Les élèves déficients intellectuels âgés de 6 à 19 ans ont fait des exercices pratiques et de simulation pour apprendre à récupérer l'information en ligne, communiquer et échanger des informations avec leurs enseignants et des élèves d'autres écoles. Afin de créer un environnement habilitant pour les handicapés, les enseignants ont été conseillés par des psychologues pour concevoir le programme de formation et prendre des mesures permettant de développer l'estime de soi chez les élèves.

 

Selon M. Zhao Wenmin, directeur du Centre d'éducation spécialisée, les effets positifs de ce projet pilote sont déjà visibles. Les nouvelles compétences en informatique et la possibilité d'interagir dans le cyberespace ont relevé le moral des élèves. Ces connaissances ont également permis aux enseignants de créer du matériel pédagogique adapté aux besoins spécifiques de leurs élèves. Il prévoit de poursuivre ce projet pilote en explorant les possibilités d'enseignement à distance pour les élèves qui ne peuvent pas s'inscrire au Centre.

 

En Chine, environ 60 millions de personnes souffrent de déficiences physiques et intellectuelles. Conformément au droit d'accès des handicapés au cyberespace et aux principes exposés lors de la deuxième phase du SMSI, l'UNESCO a attiré l'attention sur sa collaboration avec la BDPF au deuxième Forum sur l'accessibilité de l'information organisé par la Chine en novembre 2005.

 

Dans le cadre d'une autre action concertée, la BDPF a organisé un séminaire d'échange d'expériences en janvier 2006. Le séminaire a réuni 140 participants, notamment des élèves de l'école et leurs parents, des représentants de la Fédération chinoise des personnes handicapées, du ministère de l'Education et de l'Institut central chinois des sciences de l'éducation. Les participants ont examiné les stratégies et les politiques à mener pour permettre l'intégration des handicapés. Le projet de note d'orientation de l'UNESCO sur les technologies de l'information et de la communication (TIC), traduit en chinois par la BDPF, a également fourni matière à réflexion. Le succès du projet pilote pour mettre en évidence le potentiel des TIC dans l'accès à l'information et la promotion de l'égalité des chances d'emploi des handicapés a fait l'objet d'un consensus général.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page