» SESAME en bonne voie pour démarrer les expériences en 2015
17.06.2011 - Natural Sciences Sector

SESAME en bonne voie pour démarrer les expériences en 2015

SESAME (Centre international de rayonnement synchrotron pour les sciences expérimentales et appliquées au Moyen-Orient) est une importante installation de recherche en construction près d’Amman (Jordanie), qui s’inspire du CERN sur le plan institutionnel.
SESAME aura la double mission de :

  • promouvoir l’excellence scientifique et technologique au Moyen-Orient et dans les pays voisins (et empêcher ou inverser la fuite des cerveaux) en offrant la possibilité de conduire des travaux de recherche de classe mondiale dans des domaines allant de la biologie et des sciences médicales à l’archéologie, en passant par la science des matériaux, la physique et la chimie, et
  • construire des passerelles culturelles entre les pays voisins et encourager la compréhension et la tolérance mutuelles grâce à la coopération internationale.

Les utilisateurs de SESAME travailleront dans les universités et les établissements de recherche de la région. Ils se rendront régulièrement au laboratoire pour réaliser, généralement en collaboration, des expériences lors desquelles ils seront confrontés aux normes scientifiques les plus élevées.

Le Conseil de SESAME s’est réuni les 30 et 31 mai à la Cité des Sciences El Hassan (EHSC) à Amman (Jordanie), dont les locaux ont été mis gracieusement à disposition par Son Altesse Royale la Princesse Sumaya bint El Hassan, Présidente de l’EHSC. Le Conseil a été impressionné par les progrès réalisés dans la construction de SESAME, qui ont été présentés par le Directeur de SESAME, Dr Khaled Toukan (qui est également Ministre de l’énergie de la Jordanie), et le Directeur technique, Dr Amor Nadji. Le synchrotron de troisième génération SESAME est, d’un point de vue technique, en bonne voie pour démarrer les expériences en 2015 avec trois premières lignes de faisceaux, sous réserve de l’obtention des fonds nécessaires.

Les engagements et les propositions confirmés et annoncés durant la réunion devraient engendrer la plupart des capitaux nécessaires pour achever la construction et permettre de démarrer les expériences en 2015 avec trois lignes de faisceaux.

Le Conseil a noté avec gratitude que SESAME avait considérablement bénéficié de l’aide et des conseils fournis par quelques-uns des laboratoires mondiaux de rayonnement synchrotron. Il a également remercié l’UNESCO et l’Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) pour leur soutien continu, ainsi que les nombreux laboratoires et autres organisations qui ont fourni et financé des possibilités de formation pour le personnel et les futurs utilisateurs de SESAME. 

En clôture de la réunion, le Président du Conseil, le Professeur Sir Chris Llewellyn Smith, membre de la Royal Society (Directeur d’Energy Research, Université d’Oxford), a déclaré : « Je suis désormais convaincu que SESAME est techniquement sur la bonne voie, et qu’il aura par ailleurs bientôt les moyens financiers pour démarrer les expériences en 2015. Le fait que SESAME progresse si bien à une époque de turbulences externes est un hommage remarquable à l’esprit de coopération dans la poursuite d’un objectif commun qui est à la base du projet ».

Il existe environ 60 sources de rayonnement synchrotron dans le monde, dont quelques-unes dans les pays en développement mais aucune au Moyen-Orient, bien que le Professeur Abdus Salam (Pakistan), lauréat du prix Nobel et fondateur du Centre international Abdus Salam de physique théorique à Trieste, ainsi que d’autres éminents scientifiques en aient reconnu la nécessité il y a plus de 25 ans.

Liens utiles :




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page