» La Directrice générale de l’UNESCO condamne l’assassinat du journaliste syrien Shoukri Ahmed Ratib Abu Bourgho...
10.01.2012 - UNESCOPRESS

La Directrice générale de l’UNESCO condamne l’assassinat du journaliste syrien Shoukri Ahmed Ratib Abu Bourghoul

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a condamné aujourd’hui l’assassinat du journaliste Shoukri Ahmed Ratib Abu Bourghoul, blessé par balle le 30 décembre à Darya (Syrie) et qui a succombé à ses blessures le 2 janvier. Elle a appelé les autorités à mener une enquête afin de faire toute la lumière sur les conditions dans lesquelles il a été tué.

« Je condamne l’assassinat de Shoukri Ahmed Ratib Abu Bourghoul », a déclaré la Directrice générale. « Cet assassinat constitue une attaque  contre la liberté d’expression, pierre angulaire de toute société démocratique, et contre le droit des journalistes à mener à bien leur mission. J’appelle les autorités syriennes à mettre tout en œuvre pour que tous les journalistes puissent travailler sans craindre pour leur vie ». 

D’après les informations recueillies par l’Organisation non gouvernementale Reporters sans frontières, Shoukri Ahmed Ratib Abu Bourghoul aurait été délibérément visé par un groupe d’individus armés alors qu’il rentrait chez lui dans la ville de Darya, près de Damas, après avoir animé son émission hebdomadaire sur radio Damas.

****

L’UNESCO est l’agence des Nations Unies dont la mission consiste à défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. En vertu de l’Article premier de son Acte constitutif, l’Organisation est tenue « d’assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue, ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». À cette fin, elle « favorise la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses ; elle recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image ».

 

Mémorial UNESCO des journalistes assassinés 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page