» Des sites d’Ethiopie, du Kenya et du Viet Nam inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO
27.06.2011 - UNESCOPRESS

Des sites d’Ethiopie, du Kenya et du Viet Nam inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO

© UNESCO, Fort Jésus, Mombasa

Le paysage culturel du pays konso (Ethiopie), Fort Jésus, Mombasa (Kenya) et la Citadelle de la dynastie Hô (Viet Nam) ont été ajoutés à la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Les inscriptions se poursuivent toute la journée du 27 juin.

Le Paysage culturel du pays konso (Ethiopie), est un site aride de 55 km², avec des terrasses en pierre et des fortifications, situé sur les hauts plateaux d’Ethiopie. Il constitue un exemple spectaculaire d’une tradition culturelle vivante remontant à vingt-et-une générations (plus de 400 ans) et adaptée à un environnement sec et hostile. Le paysage témoigne du partage des valeurs, de la cohésion sociale et des connaissances en ingénierie de ses communautés. Le site présente également des statues de bois anthropomorphiques, disposées en groupe pour représenter les membres respectés de leurs communautés et les événements héroïques de leurs vies. Elles sont un témoignage exceptionnel et vivant de traditions funéraires sur le point de disparaître. Les stèles de pierre présentes dans les villes expriment un système complexe marquant la disparition de générations de chefs.

Fort Jésus, Mombasa (Kenya). Le Fort, édifié par les Portugais en 1593-1596 selon les plans de Giovanni Battista Cairati pour protéger le port de Mombasa, est l’un des exemples les plus remarquables et les mieux préservés de fortification militaire portugaise du XVIe siècle et une référence dans l’histoire de ce type de construction. Le schéma et la structure du Fort reflètent l’idéal de la Renaissance selon lequel la perfection des proportions et l’harmonie géométrique doivent s’inspirer du corps humain. Le bien s’étend sur 2,36 hectares et comprend les douves du Fort et la zone immédiatement avoisinante.

La Citadelle de la dynastie Hô (Viet Nam). La Citadelle de la dynastie Hô du XIVe siècle, construit selon les principes du feng shui, témoigne de l’épanouissement du néoconfucianisme dans le Viet Nam de la fin du XIVe siècle et de sa diffusion dans d’autres parties d’Extrême-Orient. En vertu de ces principes, il est situé dans un paysage aux panoramas d’une grande beauté sur un axe reliant les montagnes de Tuong Son et de Don Son dans une plaine entre les fleuves Ma et Buoi.  Les bâtiments de la Citadelle représentent un exemple exceptionnel d’un nouveau style de ville impériale du Sud-Est asiatique. Au total, 35 sites, qu’il s’agisse de biens naturels, culturels ou mixtes, sont proposés à l’inscription et seront examinés par le Comité du patrimoine mondial qui tient actuellement sa 35e session au siège de l’UNESCO jusqu’au 29 juin. Le Comité devrait terminer les inscriptions le 27 juin au soir.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page