» Diffuser l'alphabétisation et l'éducation sur les ondes radio au Nigeria
01.05.2017 - Education Sector

Diffuser l'alphabétisation et l'éducation sur les ondes radio au Nigeria

©UNESCO Abuja

« Ma vie a changé » dit Fati, mère de famille de Potiskum, dans l'État de Yobe au Nigeria. « Avant, je ne savais pas écrire, ni compter mon argent pour faire mes courses au marché ou pour mon entreprise. »

Fati a suivi un programme d’alphabétisation par la radio appuyé au Nigéria par l’UNESCO. Elle déclare que son entreprise s’est développée et qu'elle gère elle-même ses finances depuis qu'elle a commencé à étudier. « Mon mari et mes enfants sont heureux. Je peux envoyer mes enfants à l'école et leur acheter des livres. » Fati encourage aussi d'autres femmes de sa communauté à rejoindre le programme, à aller à l'école et à acquérir des compétences d'alphabétisation. 

Au Nigéria, l'analphabétisme représente une contrainte majeure pour le développement. Le projet RAYL (Redynamiser le lettrisme des adultes et des jeunes) de l’UNESCO se consacre à l'éradication de l’analphabétisme dans le pays par un renforcement des capacités nationales en matière de conception, de fourniture, de suivi et d’évaluation de programmes d'alphabétisation de qualité diffusés à la radio.

Le projet nigérian d’alphabétisation par la radio a été testé initialement dans 12 états, puis généralisé à 36 états et au Territoire de la capitale fédérale. Les bénéficiaires sont les jeunes et les adultes non scolarisés, les femmes, les filles et ceux qui ne sont jamais allés à l'école. Plus de 16 700 apprenants ont été alphabétisés grâce à ce projet, qui diffuse à la radio des leçons en anglais, en igbo, en hausa et en yoruba.

Halima, quinze ans, est une autre apprenante qui a acquis des compétences d'alphabétisation grâce au programme radio. « A neuf ans, je travaillais comme domestique et je n'avais pas la possibilité d'aller à l'école » dit-elle. Halima a commencé à écouter les programmes d'alphabétisation à la radio et elle a eu envie d'apprendre. Elle a fini par aller à l'école lorsque ses employeurs n'étaient pas là. « Aujourd'hui je sais lire et écrire » dit-elle. « Mes employeurs ont été surpris d'apprendre que j’étudiais et ils m'ont encouragée à continuer. J'ai fini l'école primaire et je suis maintenant au premier niveau de l’école secondaire. Je rends grâce à Dieu. »

Diffuser l'alphabétisation au niveau de la communauté

Le projet RAYL de l’UNESCO est parti d’un réseau de plaidoyer stratégique à différents niveaux du pays, avec diverses parties prenantes : gouvernements des états et locaux, commissaires à l’éducation, institutions étatiques, institutions traditionnelles, organisations de la société civile et médias. La collecte d’information et de ressources pour organiser les campagnes d’inscription sont essentielles à la promotion de l'éducation non formelle au Nigeria. Le projet a débouché sur différents programmes de renforcement des capacités s’adressant à plus de 5 350 personnels tels que les formateurs et les animateurs de terrain. Un cadre stratégique national a été élaboré pour le projet RAYL et différents matériels d’enseignement et d’apprentissage ont aussi été révisés, notamment un manuel pour les enseignants formateurs, des modules de formation pour les animateurs et d'autres matériels d’enseignement pour les apprenants.

« Aujourd'hui je sais écrire et émettre des reçus convenables pour mon patron » dit Paul, inscrit au centre d'alphabétisation Radio Lagos, qui suit les leçons depuis 9 mois. « J'apprécie beaucoup plus mon travail maintenant et j’apprends à d'autres à lire et à écrire. »

L’UNESCO est depuis sa création en 1946 au premier plan des efforts d'alphabétisation accomplis au niveau mondial. L'alphabétisation est un droit humain fondamental et elle forme la base de l'apprentissage tout au long de la vie. L'année dernière a marqué le lancement de la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 qui est destiné à aller plus loin pour trouver des solutions afin de combler le déficit d'alphabétisation des millions de personnes dans le monde qui ne possèdent toujours pas les compétences d’alphabétisation fondamentales.  




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page