» Compter (sur) les femmes dans la vie politique : les perspectives du Maroc et de la Tunisie
28.06.2016 -

Compter (sur) les femmes dans la vie politique : les perspectives du Maroc et de la Tunisie

@Rukingamubiri

La Conférence « Compter (sur) les femmes dans la vie politique : les perspectives du Maroc et de la Tunisie » est l'aboutissement d'un projet que la Division pour l'égalité des genres, financé par le Fonds-en-dépôt japonais, a mené avec des partenaires locaux et le Bureau de l'UNESCO à Rabat, pour évaluer la situation de la participation politique des femmes dans ces deux pays.

Lors de cette conférence, les partenaires locaux, des experts imminents ainsi que des acteurs de la société civile se sont réuni pour discuter les résultats que ces recherches approfondies ont dégagées.

La conférence a commencé par des mots de bienvenue de la part de la Directrice de la Division pour l’égalité des genres, l’Ambassadeur du Japon, la Déléguée permanente adjointe de la Tunisie et la Déléguée permanente adjointe du Royaume du Maroc. Ensuite, une présentation sur chaque pays a eu lieu ou les résultats et surtout des recommandations pour l’élaboration de politiques publiques ont été dévoilées. La dernière partie de la conférence consistait en une table ronde avec trois experts travaillant sur cette problématique - Professeure Dahlerup, Professeure Bessis et Professeure Bernard-Maugiron – pour donner de nouvelles recommandations pour soutenir les politiques et les actions futures de l'autonomisation politique des femmes dans la région.

La Directrice générale a donné le discours de clôture ou elle a soulevé le long chemin qu’il reste à faire pour parvenir à la pleine participation des femmes en politique. « Il ne peut y avoir de société durable lorsque la moitié de la population est exclue » a-t-elle déclaré.

Mais la participation des femmes ne s’arrête pas à la vie politique. L’accès à la prise de décisions des femmes fait partie intégrante des Objectifs du développement durable ou il est précisé que cette participation doit aussi être garantie, non seulement dans la vie politique, mais aussi dans la vie économique et publique.

La Directrice générale a aussi insisté sur l’impact positif de la présence des femmes dans les prises de décisions : « [...] par ce que la plus grande diversité de personnes et d’opinions ne peut que renforcer le débat public et ne peut qu’aiguiser la prise de décision » a-t-elle ajouté.

 Les rapports finaux de chaque pays seront publiés en Aout 2016. Ils seront accompagnés d’un policy brief qui regroupera l’ensemble des recommandations établies dans les rapports ainsi que par les experts lors de la conférence.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page