» Formation par étapes pour transformer les écoles en vue de lutter contre le changement climatique
19.12.2016 - Education Sector

Formation par étapes pour transformer les écoles en vue de lutter contre le changement climatique

© UNESCO

La façon de transformer les écoles étape par étape pour lutter contre le changement climatique a été le thème d’une formation internationale de formateurs qui a rassemblé plus de 40 participants originaires de 12 pays à Dakar, au Sénégal.

La formation internationale de formateurs du réseau des écoles associées (réSEAU), organisée par l’UNESCO du 21 au 23 novembre 2016, a rassemblé des enseignants et des coordonnateurs de projet nationaux de l’Allemagne, du Brésil, du Danemark, de la France, de la Grèce, de l’Indonésie, du Japon, du Liban, de la Namibie, d’Oman, de la République dominicaine et du Sénégal.

La réunion de trois jours a aidé à renforcer la capacité des participants à mettre en œuvre l’« approche institutionnelle globale » du changement climatique dans leurs écoles, à surveiller et à coordonner le processus au niveau national et à former les enseignants des autres écoles participant au projet.

La vidéo de l’UNESCO « Apprendre à faire face au changement climatique » leur a été présentée afin d’expliquer pourquoi l’éducation au changement climatique est importante pour structurer le développement durable, et de souligner le rôle essentiel que les écoles doivent jouer.

« L’éducation et la sensibilisation permettent de prendre des décisions éclairées, jouent un rôle essentiel pour accroître les capacités d’adaptation et d’atténuation des communautés, et donnent aux femmes et aux hommes les moyens d’adopter des modes de vie durables », a dit M. Gwang-Chol Chang, directeur par intérim du Bureau de l’UNESCO à Dakar.

La formation a permis aux participants d’apprendre à diriger et à mettre en œuvre un plan d’action sur le changement climatique à l’échelle de leur école, grâce à des séances axées sur la façon de communiquer efficacement l’idée d’une action de l’ensemble de l’école, et identifiant les partenaires clés au sein et en dehors de l’école ainsi que les moyens de les faire participer. Les participants se sont également demandé comment les thèmes liés au changement climatique pourraient être intégrés dans l’ensemble des matières, y compris les langues ou les mathématiques. La formation leur a aussi permis d’approfondir leurs connaissances sur le changement climatique et sur l’action de l’UNESCO dans le domaine de l’éducation en vue du développement durable (EDD).

Formation concrète sur l’action pour le climat

Puisque les enseignants et les coordonnateurs de projet continueront de former d’autres enseignants du réSEAU sur ce thème dans les prochains mois, l’atelier a mis l’accent sur les éléments clés de la formation par les pairs et sur l’apprentissage interactif à travers des travaux en groupe, des exercices pratiques, notamment sur la façon de préparer une présentation simple sur le sujet, des études de cas et des jeux de rôle. La dernière journée a été consacrée à la préparation de plans d’action pour la formation des pairs à l’échelle nationale et les activités d’apprentissage par les pairs à plus long terme. « Cette formation est très concrète et donnera aux acteurs du réSEAU les moyens de transformer leurs établissements et de faire participer leurs élèves et l’ensemble des communautés à l’action en faveur du climat. L’année prochaine, 130 écoles associées de l’UNESCO de 13 autres pays rejoindront le projet », a dit Sabine Detzel, la coordinatrice internationale du réSEAU.  

Lors d’une visite à l’école membre du réSEAU, le Cours Sainte-Marie de Hann à Dakar, les stagiaires ont discuté avec les élèves et les enseignants qui ont présenté certaines initiatives de l’école liées à l’environnement et au changement climatique, par exemple un mur végétal, un potager, un mini-zoo et une exposition sur un projet de recherche sur le millet.

La formation de formateurs fait partie d’un nouveau projet du réSEAU visant à piloter la mise en œuvre de l’approche institutionnelle globale de l’EDD en mettant l’accent en particulier sur le changement climatique. Elle lance le processus d’élaboration et de mise en œuvre de plans d’action sur le changement climatique dans les 120 écoles partenaires du projet. Ces écoles ont participé au séminaire international sur le changement climatique organisé par l’UNESCO lors de la Conférence sur les changements climatiques (COP21) qui s’est tenue à Paris en 2015. Un deuxième groupe composé de représentants du réSEAU de 13 pays se réunira au printemps 2017. Le projet fait partie du Programme d'action global pour l'EDD appuyé par le Gouvernement japonais.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page
t3test.com