» La durabilité commence avec les enseignants : formation à l’EDD à l’intention des éducateurs d’Afrique austral...
03.07.2017 - Education Sector

La durabilité commence avec les enseignants : formation à l’EDD à l’intention des éducateurs d’Afrique australe

« Les enseignants ont une tâche extraordinaire, car ils enseignent aux jeunes de la génération montante » a déclaré le Directeur Général adjoint de l’UNESCO pour l’éducation, M. Qian Tang, lors de sa visite dans un atelier de formation sur l’éducation au développement durable organisé du 5 au 9 juin à Lusaka, en Zambie. « Le plus important, lorsqu’ils deviennent adultes, c’est qu’ils soient des citoyens responsables capables d’apporter une contribution positive à la société, à la paix et au développement durable. Lorsque vous enseignez, n'oubliez pas que vous enseignez une cause noble. »

L'atelier faisait partie d’une série d'activités de formation intitulée « La durabilité commence avec les enseignants », à l’intention des instituts de formation des enseignants. Il était organisé par l'UNESCO et ses partenaires dans le cadre du projet du fonds-en-dépôt japonais « Aujourd'hui pour demain : coordonner et mettre en œuvre le Programme mondial d’action (GAP) sur l'éducation pour le développement durable ». Quarante-six participants d’instituts de formation des enseignants de quatre pays d’Afrique australe – Malawi, Namibie, Zambie et Zimbabwe – ont assisté à l'événement.

La formation ciblait les formateurs d’enseignants au niveau du secondaire, car leurs efforts sont essentiels pour apporter des changements significatifs aux pratiques éducatives et à la pédagogie des enseignants. Après l'atelier, les stagiaires sont censés mettre en œuvre leur « Projet de changement » sur leur lieu de travail et partager les connaissances nouvellement acquises avec leurs collègues des instituts de formation et avec leurs propres étudiants qui deviendront à leur tour des enseignants.

« En tant qu’éducateur, la formation m’a donné accès à de nouvelles méthodes, approches et stratégies – comment aider les apprenants à penser différemment et comment les faire réfléchir aux problèmes touchant la Zambie et le monde entier » a déclaré Lilian Chipatu de l'Université de Zambie. « Parfois, les enseignants se contentent de leur transmettre des informations et de les instruire, mais en réalité les apprenants ont besoin d’être autonomisés pour pouvoir entreprendre les actions appropriées. »

Franc Mtemang'ombe, du Chancellor College (Malawi), a promis de partager cette expérience avec d’autres enseignants. « Je pense que chaque formateur d'enseignants devrait comprendre les connaissances que nous avons tous acquises ici » explique-t-il. « Au Chancellor College, nous allons pouvoir créer une équipe pour développer les compétences pertinentes et analyser notre propre contexte – où nous en sommes, où allons-nous. »

Le programme prévoyait une visite de terrain dans une entreprise d’eau et d’assainissement dans une zone urbaine défavorisée. Justin Lupele, consultant indépendant sur l'éducation à l'environnement en Zambie, a organisé cette visite et expliqué la nécessité de l’EDD dans cette région : « L’EDD est un aspect important de l’enseignement et de l’apprentissage en Afrique australe. Nous sommes confrontés à de nombreux problèmes environnementaux. D'une part, la région possède des ressources naturelles sur lesquelles elle peut baser son développement ; d'autre part, on assiste aussi à la destruction et à l’exploitation de ces ressources. Nous avons besoin d'une éducation qui fasse réfléchir et envisager l'avenir comme offrant une meilleure qualité de vie. C'est pour cela que l’EDD est nécessaire, en tant qu’approche holistique, pour permettre la prise en compte des différents piliers du développement durable. »

L’objectif général du projet est d’appuyer 120 instituts de formation des enseignants dans les régions Afrique et Asie-Pacifique, dans le renforcement de leur capacité à promouvoir l’EDD. Il répond aussi à l’Objectif de développement durable 4 sur l'éducation, en particulier à la Cible 4.7 selon laquelle il faut assurer que d'ici à 2030, « tous les apprenants acquièrent les connaissances et les compétences requises pour promouvoir le développement durable » et à la Cible 4.c, qui vise à « accroître considérablement le pourcentage d'enseignants qualifiés ».




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page