» La sous-directrice générale des sciences exactes et naturelles et le sous-directeur général pour l’Afrique en ...
06.03.2017 - Africa Department

La sous-directrice générale des sciences exactes et naturelles et le sous-directeur général pour l’Afrique en visite au Nigéria

Le 23 février 2017, une délégation de haut niveau de l’UNESCO composée de la sous-directrice générale des secteur des sciences exactes et naturelles, du sous-directeur général pour l’Afrique, des directeurs du bureau régional d’Abuja ont été reçus en présence de S. Exc. Madame Mariam Y. KATAGUM Ambassadeur, Délégué permanent de la république Fédérale du Nigéria, par les ministres nigérians de l’éducation nationale et des ressources en eau, respectivement S. Exc. Monsieur Suleiman Adamu et S Exc. Madame Sarah Reng Ochekpe.

Cette visite a débuté par une adresse de Mme Katagum à la délégation unesquienne au cours de laquelle, elle a fait mention de son appréciation de la bonne collaboration de l'UNESCO et du Nigéria, et a également donné un aperçu des antécédents de la Mission. Elle a souligné l'importance de l'écosystème du lac Tchad; En particulier son importance humanitaire et socioéconomique pour le Nigéria et ses pays voisins. Tout ceci concoure à la justification de la demande du Nigéria de l'aide de l'UNESCO pour mobiliser le soutien international afin de s'attaquer au problème de l'écosystème. Les ministres ont à la suite de Mme Katagum, fait mention des nombreuses questions et de la gravité des problèmes du système de soutien écologique du lac Tchad, allant du rétrécissement du lac à la perte de biodiversité qui a à son tour affecté les moyens de subsistance. Ils ont également exprimé la crainte de perdre tout le lac au cours du siècle prochain et ont informé la délégation que l'un des moyens de résoudre les problèmes était de proposer un projet de transfert d'eau du bassin du Congo pour recharger le lac Tchad. Enfin, les sous-directeurs généraux ont été informé que, suite à la gravité du problème du lac Tchad et au désir d'utiliser des options meilleures et durables pour résoudre les problèmes, le Nigéria a décidé d'internationaliser la question afin d’attirer une attention au niveau mondial. C’est la raison pour laquelle le Nigéria souhaite organiser la conférence internationale du lac Tchad avec l’appui de l’UNESCO.


Les sous directeurs généraux ont remercié les ministres et ont soutenu l'idée de la prévention de la disparition du lac. Le sous-directeur général pour l’Afrique a noté que l'objet de la Conférence internationale sur le lac Tchad encourage effectivement le rôle de l'UNESCO dans la réalisation et le maintien de la paix dans la région. D'autre part, la sous directrice générale du secteur des sciences naturelles et exactes a déclaré qu'il était nécessaire d'adopter une approche compressive pour organiser la conférence internationale et a donc proposé la mise en place d’une réunion technique qui aboutira à l’élaboration d’un plan technique qui sera présenté au cours de la conférence internationale qui sera organisée sur la question du Lac Tchad.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page
t3test.com