» La Directrice générale appelle à intensifier la coopération pour améliorer la sécurité de l’eau
03.09.2013 - ODG

La Directrice générale appelle à intensifier la coopération pour améliorer la sécurité de l’eau

© Royal Court, Sweden -The Director-General of UNESCO, Irina Bokova, with Their Majesties the King and Queen of Sweden, September 2013.

Le 2 septembre, la Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, a participé au Panel de haut niveau organisé à l’occasion de la séance plénière d’ouverture de la Semaine mondiale de l’eau qui s’est tenue à Stockholm sur le thème « Créer des partenariats sur la coopération dans le domaine de l’eau pour formuler des décisions axées sur l’avenir et promouvoir leur mise en œuvre ».

Dans son intervention, la Directrice générale a vigoureusement plaidé en faveur du renforcement du dialogue transsectoriel et d’une approche globale de la gestion durable des ressources en eau, faisant observer que l’eau est le dénominateur commun de nombreux défis mondiaux dans les domaines de la santé, de l’agriculture, de l’énergie et de l’urbanisation.

« Renforcer la coopération dans le domaine de l’eau est plus qu’une simple question technique ou scientifique », a déclaré Mme Bokova. « Il s’agit de lutter contre la pauvreté et la faim et de protéger l’environnement. Il s’agit de sauver des enfants de la maladie. Il s’agit de permettre aux filles d’aller à l’école au lieu de faire des kilomètres pour aller chercher de l’eau. Il s’agit de donner aux femmes et aux hommes accès à des installations sanitaires, où qu’ils vivent. Fondamentalement, il s’agit de la paix, fondée sur le dialogue entre les États et entre les régions. »

Le Panel comprenait M. Angel Gurría, Secrétaire général de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), M. Peter Bakker, Président du Conseil mondial des entreprises pour le développement durable (WBCSD), Mme Yolanda Kakabadse, Présidente du Fonds mondial pour la nature (WWF International) et de Mme Ursula Schaefer-Preuss, Présidente du Partenariat mondial pour l’eau.

Mme Irina Bokova a également reconnu les progrès considérables accomplis au fil du temps pour faire comprendre que l’eau est, quantitativement et qualitativement un bien public fragile en raison de sa surexploitation et de sa pollution par des activités humaines. Elle a souligné que les efforts déployés par les Nations Unies pour définir des objectifs (OMD et Objectifs de développement durable) ont joué un rôle important en appelant l’attention sur les questions relatives à l’eau.

La Directrice générale a souligné que contrairement à l’opinion courante, l’eau continue de s’avérer un catalyseur de la coopération plutôt que de conflits.

« Il y a suffisamment d’eau douce dans le monde – le défi consiste à la partager, à mieux évaluer les risques et les incertitudes, à lier plus étroitement science et politique, à obtenir la collaboration entre les entreprises, la société civile et les pouvoirs publics. »

Elle a conclu en faisant observer que la sécurité de l’eau ne saurait être assurée sans une gouvernance et une coopération solides dans le domaine de l’eau.

Le même jour, la Directrice générale a rencontré Mme Gunilla Carlsson, Ministre suédoise de la coopération pour le développement international et a été reçue en audience par leurs Majestés le Roi et la Reine de Suède. Ils se sont notamment entretenus de la coopération dans le domaine de l’eau, de la liberté d’expression, de l'éducation sexuelle, du VIH/SIDA, de l’égalité des genres, de l’agenda du développement post-2015, du patrimoine mondial, de l'éducation pour tous et de l’avenir de l'UNESCO, abordant aussi bien les possibilités que les défis.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page