» La Directrice générale salue la mémoire de Shlomo Venezia, rescapé d’Auschwitz-Birkenau
01.10.2012 - ODG

La Directrice générale salue la mémoire de Shlomo Venezia, rescapé d’Auschwitz-Birkenau

La Directrice générale de l’UNESCO, Mme Irina Bokova, a pris connaissance avec vive émotion de la disparition de M. Shlomo Venezia, rescapé du camp d’Auschwitz Birkenau, et décédé à Rome à l’âge de 88 ans.

« Shlomo Venezia fut un témoin exceptionnel et infatigable de cette sombre période de l’histoire. Il a dédié de nombreuses années de sa vie à témoigner en Italie, et partout en Europe, pour que son histoire serve d’avertissement pour l’avenir. Il aura marqué toute une génération de jeunes, d’enseignants et d’historiens par sa fidélité à la mémoire des disparus. Tous ceux qui l’ont connu furent frappé par sa modestie et sa force de caractère » a déclaré Irina Bokova.

« Sa disparition est un appel à redoubler d’efforts pour l’éducation et la transmission de l’histoire de l’holocauste, partout dans le monde. »

La Directrice générale adresse en son nom personnel et au nom de l’UNESCO ses plus sincères condoléances à son épouse, Mme Marika Venezia, à leur famille et à leur proches.

M. Venezia était l’un des rares rescapés des Sonderkommando, ou unités spéciales, chargées à Auschwitz-Birkenau, de vider les chambres à gaz et de brûler les cadavres durant l’Holocauste. Il avait témoigné de son expérience à l’UNESCO le 26 janvier 2011, lors de la  Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l’Holocauste. Né dans une famille pauvre de Salonique, en Grèce, Shlomo Venezia est arrêté à 21 ans, en mars 1944, et déporté avec sa famille vers le camp d’Auschwitz-Birkenau. Il y perdra sa mère et ses deux sœurs. Affecté avec son frère Maurice à un sonderkommando, Shlomo Venezia survécut 6 mois au cœur de la machine de mort mise en place par les nazis pour procéder à la destruction du peuple juif.

 

 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page