22.09.2016 - ODG

Le pouvoir de l’art au service de la paix

© UNESCO/Bob Krasner -UNESCO Director-General, Irina Bokova, with Hedva Ser, UNESCO Artist for Peace and H.E. Mr Antoni Marti, Prime Minister of the Principality of Andorra, New York, September 2016

Le 21 septembre, Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, a participé à l’inauguration de l’exposition « Art camp – Des couleurs pour la planète », au Siège de l’ONU à New York ; la manifestation coïncidait avec la Journée internationale de la paix.

Cette exposition était animée par Hedva Ser, Artiste de l'UNESCO pour la Paix et marraine du projet, et l’inauguration a accueilli la participation de S. E. M. Antoni Marti, Premier Ministre de la Principauté d’Andorre, qui lui a apporté son appui, et de S. E. M. Gilbert Saboya Sunyé, Ministre des affaires étrangères.

La Directrice générale a remercié la Principauté d’Andorre pour son soutien de longue date à cette initiative et la vigueur de l’ensemble de ses relations de partenariat avec l’UNESCO.

Depuis 2008, sous le patronage de l’UNESCO, Art Camp-Andorre rassemble plus de 150 artistes de tous les continents pour leur permettre de s’exprimer, de partager leur passion et de s’engager auprès des jeunes.

« Le message de cette exposition est au cœur des idées essentielles de l’UNESCO », a déclaré Mme Bokova.

« C’est l’idée que l’art est une puissante forme de dialogue, la conviction que le dialogue est essentiel au respect, aux droits de l’homme, à la dignité et à la paix. En ces temps troublés, je crois que ce message n’a jamais été aussi important. »

La Directrice générale a salué Hedva Ser pour « son talent, sa passion de la paix, de la créativité et du dialogue interculturel ».

Le Premier Ministre, M. Antoni Marti, a rappelé que la Principauté d’Andorre était une terre d’accueil qui incarnait les valeurs d’Art Camp et a salué un projet qui unit les peuples de toutes cultures autour des valeurs universelles de tolérance et de paix.

« Les Nations Unies devraient parler davantage de la culture, et cette exposition est un pas dans cette direction », a-t-il affirmé.

Hedva Ser a rappelé quel était l’esprit d’Art Camp, dans le cadre duquel des artistes des cinq continents travaillent ensemble pendant 10 jours, nouant « de nouvelles amitiés, transcendant les différences par l’art et trouvant un langage commun de respect et des objectifs partagés. En jetant des passerelles, cette initiative traduit le mandat que s’est fixé l’UNESCO de bâtir la paix dans la réalité, par le biais de l’art et du dialogue interculturel ».

 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page