» Une étude de l’ISU indique un nombre record de films produits en 2013
13.04.2016 - Culture Sector

Une étude de l’ISU indique un nombre record de films produits en 2013

Bollywood actors © testing / Shutterstock.com

Bollywood croît de près de 8 % en produisant un film sur cinq à l'échelle mondiale

Selon le nouvel article de l’Institut Statistique de l'UNESCO (ISU), intitulé «Diversité et industrie du cinéma », le nombre de longs métrages produits dans le monde a atteint un niveau record de 7610 en 2013, avec l'Inde comptabilisant plus d'un cinquième de la production totale. Les résultats démontrent l'impact croissant du cinéma en tant qu’industrie culturelle et créative ; il génère emploi et développement économique et constitue une plateforme pour la diversité culturelle et l'expression, facteur de cohésion sociale. Cela s’aligne avec la Convention de l'UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles (2005), dont il est question dans ce document.

Il est intéressant de noter que les chiffres mettent en lumière l'industrie cinématographique dans les pays en développement tels que l'Inde et la Chine. Les films de Bollywood ont augmenté de près de 8% entre 2012 et 2013, pour atteindre un total de 1724 longs métrages, utilisant pour la plupart la technologie numérique. Après l'Inde, les États-Unis sont le deuxième producteur mondial, avec un total de 738 longs métrages, suivis par la Chine (638 films), le Japon (591 films) et la France (270 films). Le Nigeria ne figure pas dans cette analyse puisque la plupart des longs métrages " Nollywood " sont produits en format vidéo.

La langue est un élément important pour la distribution d’un film et la diversité cinématographique. L'Inde est le leader mondial en termes de diversité linguistique dans les longs métrages. Alors que la plupart des pays produisent des films dans une ou deux langues, les films de Bollywood ont été produits en 35 langues. À l'exception des États- Unis, avec 1476 films produits en anglais en 2012 et 2013, la grande majorité des autres pays ayant une production monolingue ont déclaré produire moins de 60 longs métrages par an ; pour les films hispanophones en 2012, cela incluait le Costa Rica, la Colombie, le Chili, le Honduras et le Pérou. La diffusion internationale de films multilingues peut souvent être entravée par les politiques de doublage adoptées à la fois pour le grand écran et la télévision.

Selon les données de l'ISU, les recettes du box-office ont augmenté de près de 5% entre 2012 et 2013, atteignant un total de 26,9 milliards $ pour les dix premiers marchés cinématographiques : États-Unis / Canada,  Chine, Japon, Royaume-Uni, France, Inde, République de Corée, Fédération de Russie, Allemagne et Australie. La plus forte croissance a eu lieu en Chine, où les revenus ont dépassé 3,6 milliards $ en 2013, contre à 244 millions $ en 2005.

Ressources additionnelles:




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page