» L’UNESCO, un message et une action humanistes pour le 21e siècle
04.10.2017 - ODG

L’UNESCO, un message et une action humanistes pour le 21e siècle

© UNESCO

A l’invitation du Recteur de l’Institut catholique de Paris, Monseigneur Philippe Bordeyne, la Directrice générale a prononcé le discours inaugural de la rentrée académique de l’Institut catholique de Paris (ICP), mardi 3 octobre 2017, sur le thème « L’UNESCO et la pertinence de l’humanisme au 21e siècle ».

Dans ses remarques d’ouverture, Monseigneur Vingt-Trois a insisté sur le rôle de la réflexion humaine, « qui a une place dans le tissu ecclésial, mais aussi une place dans le tissu de la société ».

« Je forme le vœu que cet établissement renouvelé dans son habitat soit également renouvelé dans sa mission », a ajouté l’Archevêque de Paris.

« Cet espace rénové se veut au service de l’étude et de l’épanouissement humain », a pour sa part indiqué Monseigneur Bordeyne, Recteur de l’Institut catholique de Paris, dans son mot de bienvenue.

« La mission politique et éducative de l’UNESCO et de l’Institut catholique de Paris ont une forte convergence », a poursuivi le Recteur. « Notre Institut est particulièrement sensible au rapprochement des cultures, à l’étude des littératures du monde, et associe les humanités à toutes ses autres disciplines, avec l’ambition affichée d’accompagner chaque être dans la réalisation de toutes ses potentialités », a indiqué Monseigneur Bordeyne.

La Directrice générale s'est réjouie de prononcer le discours inaugural de la rentrée académique de l'Institut catholique de Paris : « Nous sommes réunis en ces lieux, tout à la fois respectueux du passé et porteurs d’une tradition, et tournés vers l'avenir, pour inaugurer solennellement les nouveaux bâtiments de l'Institut, et pour lancer l'année universitaire », a déclaré Madame Bokova. 

« Dans cette union des hautes autorités religieuses et académiques, je vois le symbole puissant d'un indéfectible attachement à l'impératif de transmission des savoirs et de la connaissance, qui constitue la raison d’être d’une institution comme l’UNESCO. Je vois ainsi l’alliance des volontés en faveur de l’éducation, de la culture, dans un élan vers l’avenir et la confiance dans la jeunesse et son capital », a-t-elle ajouté.

« En ces murs, je retrouve pleinement l’empreinte d’une conception humaniste de la connaissance et de la formation qui guide le mandat et l’action de l’UNESCO depuis sa création », a encore indiqué la Directrice générale.

Institut catholique de Paris – ICP




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page