» L’UNESCO et l’Université Bahçeşehir concluent un accord en vue de favoriser le dialogue entre les cultures, la...
18.07.2012 - ODG

L’UNESCO et l’Université Bahçeşehir concluent un accord en vue de favoriser le dialogue entre les cultures, la cohésion sociale et la paix

© UNESCO/Landry Rukingamubiri

En présence de S. E. M. Tahsin Burcuoglu, Ambassadeur de Turquie en France, de M. Gurcan Turkoglu, Ambassadeur et délégué permanent de la République de Turquie auprès de l’UNESCO, de M. Enver Yücel, fondateur de l’Université Bahçeşehir et Président de son Conseil d’administration, de membres du Comité directeur de l’Université Bahçeşehir et de M. Abe Radkin, Directeur exécutif du Projet Aladin, la Directrice générale de l’UNESCO, Mme Irina Bokova, a signé un mémorandum d’accord entre l’UNESCO et l’Université Bahçeşehir en vue de promouvoir la coopération par des initiatives conjointes dans les domaines de la culture et de l’éducation aux droits de l’homme, afin de favoriser la compréhension mutuelle, la cohésion sociale et la paix. « Je remercie M. Yücel pour sa participation à l’action de l’UNESCO et, en particulier, pour son soutien à l’initiative phare de l’UNESCO intitulée « La culture : une passerelle vers le développement », qui vise à tirer parti du pouvoir d’apaisement de la culture au service de la réconciliation et de la coopération. La culture est une dynamique propice au dialogue et à l’innovation, un moteur de cohésion sociale », a déclaré Irina Bokova.

L’UNESCO et l’Université Bahçeşehir participeront à des initiatives conjointes s’appuyant sur le potentiel de la culture et de l’éducation pour relever les défis liés au dialogue interculturel et à l’éducation aux droits de l’homme. Leur coopération visera aussi à mettre en place des activités de recherche interdisciplinaire de niveau supérieur sur des problématiques sociales dans une perspective axée sur les droits de l’homme. M. Yücel a rappelé combien il était important de « soutenir les aspirations des jeunes à la connaissance et au développement dans le monde, ainsi que leur quête de dignité humaine ».

Soulignant que les liens réciproques entre éducation et culture étaient de plus en plus importants pour parvenir à l’inclusion sociale et à une paix durable, la Directrice générale a conclu en disant : « l’éducation et la culture seront les fondements de notre coopération et de notre action commune ». « Nous devons échanger nos bonnes pratiques et nos expériences au service de notre mission en faveur d’une paix durable. »

 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page