» L'UNESCO et P&G nouent un partenariat pour restaurer par l’éducation la confiance des filles réfugiées
19.01.2017 - Education Sector

L'UNESCO et P&G nouent un partenariat pour restaurer par l’éducation la confiance des filles réfugiées

« Changer le monde des filles réfugiées par l’éducation », tel est l’objectif d’un partenariat entre Proctor & Gamble, l'UNESCO et Save the Children, présenté le 17 janvier à l’occasion de la réunion annuelle du Forum économique mondial de Davos.

Marquant le lancement de son engagement, P&G a organisé une table ronde pour sensibiliser à l’extrême vulnérabilité des filles réfugiées et trouver des solutions sûres pour leur avenir, par le biais de l’éducation et du développement des compétences.

Le projet s’adresse aux jeunes femmes syriennes et jordaniennes qui ont des difficultés à poursuivre et achever leur éducation de base ou à accéder à des possibilités de formation. Basé en Jordanie, le programme est conçu pour développer les compétences essentielles à la vie quotidienne, à l’entreprenariat, ainsi qu’à la vie professionnelle, tout en encourageant les femmes syriennes et jordaniennes à partager leur expérience. Exécuté en partenariat avec la Fondation du Jourdain, une initiative de Sa Majesté Rania Al Abdullah, il propose des techniques conventionnelles et innovantes de recherche d’emploi et les compétences requises pour obtenir un emploi ou identifier des opportunités sur le marché du travail mondial d'aujourd'hui. Un accompagnement psychosocial constant individuel est également fourni.

Gülser Corat, Directrice de la Division pour l'égalité des genres de l'UNESCO, a souligné le fait que 69 millions de filles ne sont toujours pas scolarisées dans le monde et elle a sonné l'alarme sur la hausse de ce chiffre, due à la crise des réfugiés. Bien trop souvent, les filles réfugiées ne poursuivent pas leur éducation au-delà du niveau de base et elles sont surtout vulnérables aux mariages précoces et à d'autres formes d'exploitation. Elle a insisté sur le fait que : « Ce n'est pas un problème insoluble. Nous avons besoin d’engagement, de leadership et d’investissement. »

« Pour P&G, les filles et les femmes représentent une force de changement positif dans le monde. Accroître leurs connaissances et leurs compétences renforce leur confiance et libère la plénitude de leur potentiel et de leur pouvoir » a déclaré Carolyn Tastad, Gender Equality Executive Sponsor et présidente du Groupe pour l'Amérique du Nord chez P&G. « Notre engagement d’aujourd'hui, au titre de l’entreprise P&G et par le biais de notre marque Always, renforce notre aspiration à construire un meilleur monde pour nous tous — un monde libéré des biais de genre. »

Lliam Findlay, Conseiller en matière de politiques et de plaidoyer auprès du PDG de Save the Children, a insisté sur l’impact important de l’éducation dans la réduction des mariages précoces et l’autonomisation des filles, pour leur permettre de comprendre quels sont leurs droits. Il a regretté que le financement du développement de l’OCDE en faveur des filles reste limité, malgré l'impact que cela aurait sur l’amélioration des moyens de subsistance, la santé maternelle et infantile et la croissance économique.

Maurice Levy, Président-directeur général du Groupe Publicis, a déclaré que la campagne de P&G en faveur de l'éducation des filles touche une corde sensible partout dans le monde et il a conseillé aux entreprises, notant leur peur de s’impliquer, de ne pas craindre au contraire d’investir pour les réfugiés.

Selon les chiffres du HCR, depuis juin 2016, 655 399 réfugiés syriens, dont plus de 50 pour cent de femmes et de filles, ont été enregistrés en Jordanie, y compris 79 pour cent de réfugiés urbains (ne vivant pas dans des camps). Plus de la moitié d’entre eux ont moins de 25 ans et plus de la moitié sont des filles et de jeunes femmes. Quatre-vingt-six pour cent des réfugiés ne vivant pas dans des camps sont en-dessous du seuil de pauvreté jordanien, qui est de 96 dollars US par habitant et par mois.

L'UNESCO a apporté un soutien actif à la fourniture de services éducatifs en Jordanie, au Liban, en Irak et sur le territoire syrien, par le biais du Programme Bridging Learning Gaps for Youth. La Directrice générale s’est exprimée avec force pour recommander l’accroissement de l’aide humanitaire pour l'éducation dans les situations d’urgence, à l’occasion du Sommet humanitaire mondial de mai dernier et avec le lancement du Fonds L’éducation ne peut pas attendre, où les partenaires privés jouent un rôle essentiel.

L'initiative de la Jordanie s’appuie sur l'engagement de la marque Always de P&G pour se faire le champion de la confiance des filles et de l'égalité des genres et elle élargit un partenariat déjà existant avec l'UNESCO, qui a aidé à maintenir la scolarisation de filles au Sénégal et au Nigeria. Le bureau de l’UNESCO à Amman a coopéré avec P&G sur un projet récent intitulé Possibilités de développement des compétences professionnelles pour 500 jeunes femmes réfugiées syriennes et jordaniennes vulnérables en Jordanie.

Des dons au projet en cours peuvent être faits ici.

Lien




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page
t3test.com