» La ville de Valence (Espagne) et l’UNESCO s’unissent pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel
04.06.2014 - UNESCOPRESS

La ville de Valence (Espagne) et l’UNESCO s’unissent pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel

Un groupe de 'falleras' de Valence, Espagne

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, s’est réjouie que la ville de Valence ait décidé d’accueillir une réunion d’experts début 2015 pour débattre sur les défis posés à la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

« Le patrimoine culturel immatériel compte parmi les formes les plus précieuses de l’expression des peuples. Il constitue un vecteur par lequel nous comprenons le monde qui nous entoure, qui nous permet de transmettre les valeurs fondamentales de nos identités culturelles aux générations futures. Mais il est aussi d’une fragilité extrême. Si son passé ancien n’a pas affaibli son sens ni sa valeur aux yeux de ses communautés, il est aujourd’hui confronté à des menaces inédites, liés aux processus de mondialisation. »

« La culture est une ressource renouvelable par excellence, et qu’elle constitue de ce fait une dimension majeure du développement durable. Mais gardons-nous de ne pas en épuiser certaines de ses manifestations, jusqu’à les faire disparaître, par une exploitation non durable et décontextualisée. La réflexion que va mener la réunion d’experts est donc urgente et appropriée, et devrait aboutir à partager de bonne pratiques pour l’adoption de codes d’éthique, en particulier concernant la sensibilisation au patrimoine culturel immatériel et sa promotion. »

La réunion d’experts se tiendra à Valence suite à la demande du Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel d’engager des travaux sur un modèle de code d’éthique qui puisse guider les Etats parties dans leurs activités de sauvegarde, y compris les activités de promotion et de sensibilisation. La réunion, inaugurée par la Directrice générale, se penchera sur plusieurs études de cas, dont les célèbres Fallas de Valence, manifestations festives satyriques qui bénéficient d’une large participation citoyenne dans la totalité du tissu urbain des localités qui les célèbrent.

« Une fois de plus, l’Espagne démontre son engagement dans la promotion et la protection de la culture comme facteur essentiel de développement. Elle est un acteur important dans la vie de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, aussi bien par le soutien qu’elle apporte aux pays en développement pour renforcer leurs capacités de sauvegarde, que par les nombreux éléments qu’elle a déjà réussi à inscrire sur les Listes de la Convention, douze à ce jour, figurant ainsi parmi les cinq pays les mieux représentés. L’Université polytechnique de Valencia (UPV) est également un partenaire important de l’UNESCO avec le Réseau international Forum UNESCO-Université et patrimoine. »




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page