» L’UNESCO et la Commission Européenne élaborent une feuille de route commune pour la planification de l’espace ...
16.03.2017 - Commission océanographique intergouvernementale

L’UNESCO et la Commission Européenne élaborent une feuille de route commune pour la planification de l’espace maritime

©UNESCO: La journaliste Jacki Davis modère la session d'ouverture de la 2e Conférence internationale sur la planification spatiale marine, au siège de l'UNESCO

Paris, le 16 mars 2017, la conférence internationale sur la planification de l’espace maritime, réunit actuellement plus de 350 experts de toutes les régions du monde, au siège de l’UNESCO.

Un objectif majeur :

Tripler la surface des eaux territoriales bénéficiant d’une planification spatiale maritime d’ici à 2025, soit un tiers de la surface totale des eaux sous juridictions nationales.

Pour cela, la Commission océanographique intergouvernementale de l’UNESCO et la Direction générale des affaires maritimes et de la pêche de la Commission européenne publieront le 24 mars prochain, une feuille de route élaborée au cours de la conférence pour encourager la planification de l’espace maritime dans toutes les mers et océans du globe

La Planification de l’espace maritime :

Un processus qui consiste à réguler les activités humaines dans les zones maritimes pour atteindre des objectifs d’ordre écologique, économique et social, afin d’éviter les conflits entre secteurs d’activité et favoriser la coopération internationale.

L’intensification des activités maritimes dans les eaux côtières rend nécessaire la mise en place d’une telle planification. Aux activités traditionnelles, comme la pêche ou la navigation, se sont en effet ajoutées au cours des dernières décennies des pratiques comme le tourisme, l’aquaculture offshore ou les énergies marines renouvelables qui peuvent se traduire par une surexploitation des ressources, une demande excessive sur l’espace marin et des conflits entre les différents utilisateurs.

A la fois processus politique et instrument intersectoriel, la planification de l’espace maritime permet aux autorités publiques et aux parties prenantes, l’application d’une démarche coordonnée, intégrée et transfrontalière. Une démarche fondée sur les écosystèmes contribuera en outre à promouvoir le développement durable et la croissance des économies maritime et côtière, ainsi que l’utilisation durable des ressources marines et côtières.

A l’issue de la première journée de conférence nous retenons les messages clés des experts:

« Trois jours pour élaborer une feuille de route globale pour l'aménagement du territoire marin »

« La MSP est un must-have, pour façonner l'avenir...»

« Quand nous pensons MSP nous pensons durabilité et gouvernance »

« La planification marine remet en question le statu quo de la gouvernance maritime »

« Comme un policier qui dirige la circulation, les planificateurs marins créent l'ordre là où il n'existe pas d'ordre naturel »

« La MSP n'est pas un processus gagnant-gagnant, mais un compromis »

« Nous nous soucions des gens, nous nous soucions de l'environnement »

« La MSP est un processus continu et prend du temps, mais nous devons trouver un compromis parce qu'il n'y a pas de temps à perdre »

« Les ingrédients clés de la MSP: pêcheurs impliqués dans le processus, vision partagée, mécanisme mondial intégré et engagement intersectoriel »

Plus d’information sur la conférence

Site officiel de la conférence

Contact Alejandro Iglesias Campos, Tel +33 1 45 68 40 23 | a.iglesias-campos(at)unesco.org




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page