» Les Artistes de l’UNESCO pour la paix Jane Constance et Eijin Nimura célèbrent la Journée internationale des p...
07.12.2018 - Honorary and Goodwill Ambassadors

Les Artistes de l’UNESCO pour la paix Jane Constance et Eijin Nimura célèbrent la Journée internationale des personnes handicapées

©UNESCO

Le 3 décembre dernier, les Artistes de l’UNESCO pour la paix Jane Constance et Eijin Nimura se sont produits lors de la cérémonie de clôture de la Journée internationale des personnes handicapées. Cette célébration annuelle permet de sensibiliser aux défis auxquels font face les personnes handicapées du monde entier.

Le thème de cette année a mis l’accent sur l’autonomisation des personnes handicapées, notamment grâce aux nouveautés technologiques.

Dans son message pour cette Journée, Mme Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO, a souligné « qu’il est urgent d’apporter des solutions innovantes dans tous les domaines de la société pour remédier à l’extrême vulnérabilité des personnes handicapées. » Selon elle, les solutions numériques novatrices et les ressources technologiques permettent aux personnes handicapées de mieux prendre en main leur destin.

Durant la cérémonie de clôture, le violoniste japonais Eijin Nimura et la jeune chanteuse de Maurice, née aveugle, Jane Constance se sont joints à des musiciens handicapés pour renouveler leur engagement en faveur de l’inclusion des personnes handicapées.

Eijin Nimura a interprété la Sicilienne de Bach, Nel cor più non mi sento de Paganini et White Christmas de Berlin. Selon lui « les progrès technologiques, en particulier le développement d’Internet, ont permis aux personnes handicapées d’écouter de la musique de toutes sortes dans leur propre maison. » Toutefois, a-t-il ajouté, pour un accès équitable à la musique live des progrès s’imposent.

Quant à Jane Constance, elle a interprété, entre autres, sa célèbre chanson A travers tes yeux et elle a déclaré : « Avoir un handicap n’est pas un obstacle ; la technologie peut aider considérablement à combler les lacunes. Il nous faut simplement une éducation adaptée avec des équipements adaptés qui nous permettent de progresser et de nous épanouir ».




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page