» L’UNESCO soutient un plan d’action et une aide financière en faveur de l’éducation des filles
12.07.2016 - Education Sector

L’UNESCO soutient un plan d’action et une aide financière en faveur de l’éducation des filles

© UNESCO/Victor M. Camacho V.

L’UNESCO a rejoint des gouvernements, des donateurs et des membres clés de la communauté de l’éducation pour signer un plan d’action visant à s’assurer que les filles et les femmes défavorisées ne soient pas laissées pour compte dans la réalisation de leur potentiel d’apprentissage.

Le plan, lancé au Forum sur l’éducation des filles 2016 à Londres le 7 juillet 2016, a reçu un soutien financier de 100 millions de livres du gouvernement britannique et de 17 millions de dollars des États-Unis de la Fondation du Fonds d’investissement pour l’enfance (CIFF) et du Partenariat mondial pour l’éducation (GPE).

Le forum, organisé par le Ministère britannique du développement international (DFID) en partenariat avec Global Citizen et CHIME FOR CHANGE, visait à promouvoir l’engagement de l’agenda mondial pour l’éducation à faire en sorte que tous les enfants reçoivent un enseignement primaire et secondaire de qualité d’ici à 2030.

Actuellement, 63 millions de filles à travers le monde ne sont pas scolarisées, et nombre de celles qui vont à l’école ont du mal à apprendre les bases et finissent par abandonner complètement. La manifestation a donné lieu à des séances sur des thèmes allant de l’éducation des filles handicapées à l’exploitation des technologies dans l’éducation des filles, au renforcement de l’estime de soi et à la protection des filles touchées par des conflits et des situations d’urgence.

Les filles défavorisées luttent pour rester à l’école

Intervenant au forum, le directeur de la Division pour l'appui et la coordination de l'agenda Éducation 2030 de l’UNESCO, Jordan Naidoo, a présenté l’Atlas mondial de l'égalité des genres dans l'éducation de l’UNESCO, qui met en évidence les écarts entre les sexes du primaire à l’enseignement supérieur, à l’aide des données les plus récentes fournies par l’Institut de statistique de l’UNESCO. L’eAtlas expose les parcours éducatifs des filles et des garçons dans plus de 200 pays et territoires.

« Ce genre d’outil est essentiel pour s’assurer que nous puissions identifier les obstacles bien particuliers rencontrés par les filles dans l’accès à l’éducation », a-t-il dit, « mais identifier le problème ne suffit pas. Grâce à notre programme « Une vie meilleure, un avenir meilleur », nous avons réellement centré notre attention sur le renforcement et l’amélioration de la qualité de l’éducation des filles et des femmes, afin qu’elles aient elles aussi les chances qu’elles méritent dans la vie ».

Briser le cycle de la pauvreté

Le programme a été lancé en 2011, sur la conviction que l’éducation des filles et des femmes peut briser le cycle de la pauvreté et favoriser une plus grande justice sociale. L’accent est mis en particulier sur le renforcement et l’amélioration de la qualité de l’éducation des filles et des femmes au niveau secondaire et dans le domaine de l’alphabétisation, la généralisation des initiatives fructueuses, la reproduction des bonnes pratiques et l’engagement de nouveaux acteurs.

L’égalité des genres est une priorité globale de l’UNESCO, qui est liée aux efforts visant à promouvoir le droit à l’éducation et à soutenir la réalisation des Objectifs de développement durable, en particulier l’ODD 4 (Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie) et l’ODD 5 (Parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles) par le biais du Cadre d’action Éducation 2030.

Forum sur l’éducation des filles : plan d’action
Éducation des filles et des femmes




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page
t3test.com