» L'UNESCO appelle à redoubler d'efforts pour l'éducation des jeunes contre l’Antisémitisme au Forum de haut niv...
08.09.2016 -

L'UNESCO appelle à redoubler d'efforts pour l'éducation des jeunes contre l’Antisémitisme au Forum de haut niveau des Nations Unies

Le 7 Septembre 2016, l'UNESCO a participé au Forum de haut niveau sur Antisémitisme dans le monde, qui se tenait aux Nations Unies et organisé par les Délégations du Canada, d’Israël, des États-Unis et de l'Union européenne. L'objectif de la réunion était de partager les expériences, d'évaluer et d'explorer les réponses à l'antisémitisme à travers le monde. Le Forum était l’un des résultats de la réunion de l’Assemblée générale des Nations Unies en 2015 consacrée à l'antisémitisme, la toute première réunion de ce genre au siège de l'ONU.

Le Forum rassemblait quelque 500 participants, dont des représentants de gouvernements et des Nations Unies, des historiens et des spécialistes de l'éducation, ainsi que le secteur privé et les représentants des organisations non gouvernementales.

Dans ses remarques d’introduction, le Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-Moon, a déclaré que «l'antisémitisme est l'une des formes de haine parmi les plus anciennes, les plus répandues et les plus meurtrières du monde. Malgré les leçons de l'histoire et l'horreur de l'Holocauste, les Juifs continuent d'être les cibles d’attaques et d'abus uniquement parce qu'ils sont juifs. (…) Une telle intolérance fait davantage qu’empoisonner les jeunes esprits, elle empoisonne toute la société."

«Nous devons donner aux jeunes les outils et les connaissances dont ils ont besoin pour répondre à la haine qui s’appuie trop souvent sur l’ignorance, et pour lutter contre les nouvelles formes d’'antisémitisme qui prospèrent sur le détournement des faits historiques." a déclaré la Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova , en amont du Forum. 

Au cours du Forum, les experts de l'UNESCO ont pu partager les initiatives et l'expérience de l'Organisation dans la lutte contre l'antisémitisme, notamment à travers les programmes d'éducation à l'Holocauste, à la citoyenneté mondiale et au dialogue inter-culturel. L'UNESCO est la seule agence des Nations Unies à promouvoir l'éducation préventive contre l'intolérance et les formes contemporaines d'antisémitisme, ainsi que la lutte contre le discours de haine et la radicalisation des jeunes, notamment dans les programmes scolaires. Le Forum a également été l'occasion de souligner l'importance vitale des partenariats pour relever un défi multiforme, en évolution constante - l'UNESCO est ainsi partenaire de l’Holocaust Memorial Museum États-Unis, Yad Vashem, le Mémorial de la Shoah, le Centre Simon Wiesenthal et B ' nai B'rith.

Depuis plus de 70 ans, l'UNESCO mène des programmes mondiaux pour protéger et promouvoir le patrimoine culturel de toutes les cultures, y compris le patrimoine juif, et pour enseigner l'histoire, en particulier celle du peuple juif, afin de lutter contre toutes les formes d'antisémitisme ou de négationnisme aujourd'hui. L'éducation et la promotion de la compréhension culturelle sont au cœur de la solution contre l'antisémitisme. L’UNESCO invite tous les États membres à redoubler d’efforts pour enseigner l'histoire de l'Holocauste et de l'antisémitisme, et pour valoriser la contribution du peuple juif à la culture mondiale, en vue d'encourager le respect de la diversité culturelle et du pluralisme. L'éducation est indispensable pour mieux comprendre la nature spécifique de l'antisémitisme et de ses caractéristiques contemporaines, qu’elles soient racistes, sociales, économiques ou politiques, et rejeter toutes les formes de préjugés et de discriminations.

 Le Forum de haut niveau a examiné une variété de réponses pour lutter contre les formes contemporaines d'antisémitisme, comme les mesures nationales prises par les gouvernements pour assurer la sécurité des communautés juives et améliorer les politiques de prévention, le travail des organisations régionales pour faire face à cette menace et le soutien donné aux membres Unis pour améliorer leur législation et renforcer les capacités. Le Forum a également abordé les questions de lutte contre le discours de haine sur Internet et les médias sociaux, en lien avec le respect de la liberté d'expression. Des séances ont été consacrées au problème persistant de la négation de l'Holocauste et de sa relativisation et sur la nécessité de construire des liens entre les organisations de la société civile, afin de construire des coalitions plus grandes et plus fortes pour lutter contre les crimes haineux.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page