» La Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste marquée par de nombreuses commémora...
16.01.2014 - UNESCOPRESS

La Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste marquée par de nombreuses commémorations à l’UNESCO

« L’impact de l’enseignement de l’Holocauste : comment évaluer les politiques et les pratiques » est le titre du séminaire international organisé par l’UNESCO et l’Institut Georg Eckert de recherche internationale sur les manuels scolaires qui aura lieu le 27 janvier à l’UNESCO (Salle IV, 14h30-18h30) dans le cadre de la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste.

Différentes personnalités du milieu universitaire et des représentants d’organisations spécialisées dans l’histoire de la Shoah y analyseront les évolutions de l’enseignement de la Shoah dans des pays tels que l’Afrique du Sud, l’Allemagne, l’Argentine, le Canada, la France, la Hongrie ou encore le Royaume-Uni.

L’UNESCO marquera aussi les commémorations du 69e anniversaire de la libération du camp de concentration et d’extermination d’Auschwitz-Birkenau par une cérémonie en hommage aux victimes (Salle I, 19h30). Yisrael Meir Lau, rescapé enfant du camp de concentration de Buchenwald, président du mémorial de Yad Vashem, et grand rabbin de Tel Aviv donnera son témoignage.

De son côté, János Lázár, Ministre d’Etat en charge du bureau du Premier Ministre de Hongrie, prendra la parole afin de commémorer le 70e anniversaire de la destruction de la communauté juive de son pays.

L’actrice Irène Jacob animera la soirée, qui s’achèvera par une représentation du spectacle musical et théâtral « Haïm - à la lumière d’un violon », retraçant l’itinéraire de Haïm Lipsky, violoniste rescapé du ghetto de Lodz et sauvé de l’enfer d’Auschwitz par sa musique, raconté par l’actrice française Mélanie Doutey et interprété au violon par Naaman Sluchin.

Le 27 janvier seront également projetés les films « Regina » (2013), de la réalisatrice hongroise Diana Groó, qui raconte l’histoire de Regina Jonas, première femme rabbin de l’histoire et victime de la Shoah (Salle IV, 12h30-14h00), et « Kisses to the Children » (2011), du metteur en scène grec Vassilis Loules, qui retrace des histoires d’enfants juifs grecs cachés en Grèce (Salle II, 17h00-19h00).

Plusieurs expositions accompagnent ces commémorations : « Itinéraires à travers l’Holocauste », témoignages de réfugiés juifs mis en lumière par la Fondation pour la Shoah de l’Université de Californie du Sud (USC Shoah Foundation) et l’UNESCO, « Sur les pas des disparus », photographies de Matt Mendelsohn présentées par le Mémorial de la Shoah,   « Le monde savait : la mission de Jan Karski pour l’humanité » proposée par la délégation permanente de Pologne auprès de l’UNESCO et « Les Rescapés de la Shoah : courage, volonté, vie », peintures d’Alain Husson-Dumoutier, Artiste de l’UNESCO pour la paix. Ces expositions se tiendront du 27 janvier au 13 février au Siège de l’UNESCO  (9h30-17h30).

La Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste réunit à l’UNESCO de nombreux participants pour commémorer le génocide du peuple juif et les millions de victimes du régime nazi et pour promouvoir le rôle de l'éducation dans la prévention des génocides. Depuis 2006, elle a lieu chaque 27 janvier en application d’une résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies.

****

·       Plus d’informations

 

·       L’éducation pour perpétuer la mémoire de l’Holocauste

Les journalistes souhaitant couvrir ces événements sont priés de s’accréditer auprès du service de presse de l’UNESCO.

Contacts : Isabelle Le Fournis: i.le-fournis(at)unesco.org

Djibril Kebé : d.kebe@unesco.org




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page