» La Directrice générale de l’UNESCO et le ministre de l’Éducation saoudien, le Prince Fayçal ben Abdallah al-Sa...
03.12.2013 - UNESCOPRESS

La Directrice générale de l’UNESCO et le ministre de l’Éducation saoudien, le Prince Fayçal ben Abdallah al-Saoud, inaugurent la conférence sur « Le volontariat des jeunes et le dialogue » à Djeddah

© UNESCO/Jeff Lee - From left to right: Faisal bin Abdulrahman bin Muammar, Secretary General of the King Abdulaziz Center for National Dialogue, Irina Bokova, UNESCO Director-General, and H.H. Prince Faisal bin Abdullah Al Saud, Minister of Education of Saudi Arabia

« Le volontariat et le dialogue sont complémentaires – ils se renforcent mutuellement, guidés par l’objectif commun d’unir les gens autour d’une même cause », a déclaré la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, lors de l’ouverture de la conférence internationale « Le volontariat des jeunes et le dialogue » à Djeddah, en Arabie saoudite. Organisée par l’UNESCO, le ministère de l’Éducation de l’Arabie saoudite et le Centre du Roi Abdelaziz pour le dialogue national, cette conférence se penche sur la portée et l’orientation à donner au volontariat dans un monde à la fois diversifié et globalisé.

L’événement s’inscrit dans le cadre de l’accord de coopération signé en 2010 avec le Prince Fayçal ben Abdallah al-Saoud, ministre de l’Éducation de l’Arabie saoudite, pour soutenir le Programme international Abdallah ben Abdelaziz pour la culture de la paix et le dialogue. Son but est de célébrer la diversité, d’enraciner la culture de la paix et de promouvoir le programme « Apprendre à vivre ensemble » dans les écoles, les universités et les médias.

 Inaugurant la conférence devant 170 participants venus de plus de trente pays différents, dont des jeunes ayant déjà fait l’expérience du volontariat, le Prince Fayçal ben Abdallah al-Saoud a déclaré : « Les jeunes constituent la majeure partie de la population du Royaume d’Arabie saoudite. Ils sont ceux qui construiront l’avenir – et nous leur fournirons les moyens et les opportunités d’atteindre, avec leurs talents et leur énergie créatrice, leurs objectifs et l’avenir qu’ils veulent, qui s’ancre de plus en plus profondément dans la durabilité. »


© UNESCO/Jeff Lee - The Director-General during her speech in Jeddah

Le volontariat prend différentes formes à travers le monde, reflétant des besoins et des contextes culturels variés. « Le volontariat est bien plus qu’une action destinée à accomplir une tâche, a déclaré la Directrice générale. C’est un moyen de forger de nouvelles formes de dialogue – en particulier de dialogue interculturel – qui aient du sens et qui aillent au-delà du simple échange à travers les réseaux sociaux, engageant la responsabilité personnelle avec la volonté d’écouter, d’apprendre, de comprendre et de faire évoluer ses propres points de vue afin de s’adapter aux défis émergents. Cela est essentiel pour construire les nouvelles formes de citoyenneté globale dont le monde a besoin aujourd’hui, répondre aux crises humanitaires et construire la paix, façonner de nouvelles approches du développement durable et tirer profit de l’immense diversité culturelle de l’humanité. »

Lors d’un discours majeur, Fayçal ben Abdurrahman ben Muammar, Secrétaire général du Centre du Roi Abdelaziz pour le dialogue national ainsi que du Centre international du Roi Abdallah ben Abdelaziz pour le dialogue interreligieux et interculturel, a déclaré : « À travers le dialogue qui se créera entre les jeunes participants au cours des trois prochains jours, nous consoliderons les valeurs et la culture du volontariat et du dialogue en tant que symbole de culture universelle, et nous mettrons en valeur les valeurs humaines fondamentales qui nous unissent. Le volontariat nous permet de multiplier les opportunités de dialogue et d’élargir la collaboration entre les individus, en approfondissant et renforçant les liens humains. »


© UNESCO/Jeff Lee

La cérémonie d’ouverture a également été l’occasion de récompenser les huit gagnants du premier « Concours international pour la compréhension mutuelle », qui a reçu plus de 1 300 contributions de jeunes âgés de quatorze à vingt-cinq ans. Les gagnants sont Elena Karantagli (Grèce), Ho Rui You (Malaisie), Ismail Ben Amer (Tunisie), John Paul Usman (Nigéria), Mher Ghalumyan (Arménie), Olga Katile (Mali), Slavina Nenkova (Bulgarie) et Tanny Achar (Mexique). Les œuvres primées – allant de l’essai littéraire à la photographie, le film vidéo ou le graphisme – mettent en lumière les valeurs essentielles de la culture de la paix et de la non-violence, parmi lesquelles le respect de la diversité, le dialogue interculturel et interreligieux, la justice et l’équité.

Du 3 au 5 décembre 2013, la conférence proposera cinq ateliers destinés à apporter aux participants un soutien pratique pour faire du volontariat le catalyseur d’un changement profond.  Les thématiques abordées inclueront « nourrir une culture du dialogue », « construction de la paix et aide humanitaire », « culture de la paix et développement durable », ou encore « promouvoir la diversité culturelle et le dialogue interculturel ». Une exposition présentera les bonnes pratiques tirées d’initiatives de volontariat fructueuses menées dans diverses régions du monde. La séance de clôture sera marquée par l’adoption d’une déclaration définissant les principes-clés d’un agenda de volontariat innovant, élaborés par les jeunes participants. Cette déclaration ouvrira la voie à un nouvel engagement citoyen de la jeunesse du XXIe siècle, revitalisé grâce au dialogue.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page