» La Directrice générale de l’UNESCO déplore les lourds dommages infligés au Musée National d’Alep
14.07.2016 - ODG

La Directrice générale de l’UNESCO déplore les lourds dommages infligés au Musée National d’Alep

13 Juillet 2016 – La Directrice générale de l'UNESCO, Mme Irina Bokova, a appelé une nouvelle fois à l’arrêt des destructions dans l'Ancienne Ville d'Alep, et a déploré le récent bombardement du Musée national, situé juste aux abords du périmètre de l'Ancienne Ville d'Alep inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Selon plusieurs sources confirmées par la Direction générale des antiquités et des musées de Syrie (DGAM), le Musée national d'Alep a été frappé le 11 juillet 2016 par des obus de mortier qui ont causé d'importants dégâts sur la toiture et la structure du bâtiment. "La vieille ville d'Alep a subi d'importants dégâts au cours des 4 dernières années. La destruction du musée est un nouveau coup porté au patrimoine et à l'histoire de tous les Syriens. J’appelle une fois de plus toutes les parties à cesser les violences et à laisser le patrimoine culturel en dehors du conflit. », a déclaré la Directrice générale. 

Le Musée National est le plus important musée d'Alep, il contient des milliers d'objets témoignant de toutes les périodes de l'histoire syrienne, dont une importante section islamique. La plupart des collections avaient déjà été évacués par la Direction générale syrienne des antiquités et des musées et conduits en lieux sûrs, mais de fortes inquiétudes demeurent concernant les objets qui n’ont pas pu être transportés. 

L’UNESCO renouvelle son appel à toutes les parties pour qu’elles s’abstiennent d’utiliser les biens culturels à des fins militaires, et qu’elles respectent le droit international humanitaire, en particulier la Convention de La Haye de 1954 pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé. L'UNESCO condamne toutes les destructions du patrimoine depuis le déclenchement du conflit, quels qu’en soient les auteurs. L'UNESCO travaille avec la DGAM pour sauvegarder le riche patrimoine culturel de la Syrie, par la formation des professionnels, la documentation et des initiatives de sensibilisation, financées notamment par l'Union européenne. L’UNESCO intensifie sa coopération avec les ONG, les experts et les institutions du monde entier et à travers toute la Syrie, pour protéger le patrimoine syrien, en s’appuyant sur la meilleure expertise scientifique possible, de tous les côtés, dans l'esprit de la réunion d'experts tenue à Berlin les 2-4 Juin, en coopération avec l'Allemagne. 

Alep est inscrit sur la Liste du Patrimoine Mondial en péril depuis 2013. Ce statut a été confirmé à l'occasion de la 40ème session du Comité du Patrimoine Mondial, à Istanbul.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page