» La Directrice générale demande une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU après la destruction du patrimoine ...
26.02.2015 - UNESCOPRESS

La Directrice générale demande une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU après la destruction du patrimoine de Mossoul

« Je suis profondément choquée par les images diffusées aujourd'hui montrant la destruction de statues et de plusieurs autres objets du musée de Mossoul. Je condamne cet acte qui est une attaque délibérée contre l'histoire et la culture millénaires de l'Iraq et une nouvelle incitation à la violence et la haine », a déclaré la Directrice générale, Irina Bokova.

« Cette attaque est bien plus qu'une tragédie culturelle – elle relève d’une question de sécurité dans la mesure où elle alimente le sectarisme, l'extrémisme violent et le conflit en Iraq. Il s’agit en outre d’une violation directe de la récente résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies (2199) qui condamne la destruction du patrimoine culturel et adopte des mesures juridiquement contraignantes pour lutter contre le trafic illicite des antiquités et des objets culturels de l'Iraq et la Syrie. C’est pourquoi j’ai immédiatement appelé le Président du Conseil de sécurité afin de lui demander de convoquer une réunion d'urgence du Conseil de sécurité sur la protection du patrimoine culturel de l'Iraq en tant qu’élément constitutif de la sécurité du pays ».

Plusieurs grandes statues provenant du site de Hatra, inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, et conservées au musée de Mossoul, ainsi que d’autres objets uniques en provenance d'autres sites archéologiques de la province de Ninive ont été détruits, parmi beaucoup d'autres pièces.

« La destruction systématique de ces éléments emblématiques du patrimoine iraquien, dont nous sommes les témoins depuis plusieurs mois, est intolérable et doit cesser immédiatement », a déclaré la Directrice générale, réitérant ses nombreuses déclarations faites depuis l’origine de la crise, sur cette question.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page