» Pakistan : la Directrice générale de l’UNESCO visite le site du patrimoine mondial de Taxila, et l’institut na...
07.02.2014 - ODG

Pakistan : la Directrice générale de l’UNESCO visite le site du patrimoine mondial de Taxila, et l’institut national du patrimoine populaire Lok Virsa

© UNESCO/M. Guevel - Irina Bokova, Director-General of UNESCO and Minister of Education of Pakistan at Taxila World Heritage, February 2014

Au cours de sa visite officielle de deux jours au Pakistan, la Directrice générale Irina Bokova a visité le site de Taxila et l’institut national du patrimoine populaire (Lok Virsa) à Islamabad aux côtés du ministre fédéral de l’éducation M. Muhammad Baleeg-ur-Rehman et de la représentante de l’UNESCO à Islamabad Mme Kozue Kay Nagata.

Dr Saleem ul Haq, directeur archéologique du Punjab et M. Abdul Nasir, conservateur du musée de Taxila ont reçu la Directrice générale accompagnée à cette occasion par le ministre d’Etat pour l’éducation et la formation professionnelle, M. Baleeghur Rehman.

Abdul Nasir a accompagné la Directrice générale à travers les collections du musée et l’a renseignée sur les activités de développement du site. Irina Bokova s’est particulièrement intéressée aux spécificités des sculptures et objets datant de la période Gandhara. Elle a aussi visité la maison de repos du musée qui était la résidence de Sir John Marshall, directeur général des fouilles archéologiques indiennes de 1909 à 1922.

« Les Pakistanais doivent être fiers de cet héritage. Taxila est un site unique nourri par de multiples influences allant de la période préhistorique à l’époque grecque, de la culture bouddhique à la culture musulmane. Ce site est une source de créativité, un livre ouvert de tolérance, de compréhension mutuelle et de dialogue, au sein du Pakistan et au-dela »,a-t-elle déclaré.

La délégation conduite par la Directrice générale s’est ensuite rendue sur le site de Sirkap. Devant les autorités du musée et les médias, Irina Bokova a souligné l’immense potentiel du site de Taxila et du musée tant pour le tourisme que pour la culture pakistanaise. Elle a félicité les gouvernements fédéral et provincial pour leurs efforts dans la restauration et la préservation des artefacts historiques et des sites de Taxila. Elle a aussi mis l’accent sur l’importance d’impliquer les habitants, et particulièrement les jeunes, dans la préservation et la protection de leur héritage culturel.

Taxila est l’un des six sites pakistanais inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Composé d’un vaste complexe archéologique, le site comprend une cave Mésolithique, quatre sites d’habitation, des monastères bouddhistes de différentes périodes ainsi que des mosquées datant de la période médiévale.

Le bureau de l’UNESCO à Islamabad travaille en étroite collaboration avec le département archéologique du Punjab et l’institut des technologies et de l’information pour trouver une solution au problème de végétation sauvage détériorant la structure.

A son arrivée à l’institut national du patrimoine populaire, qui présente la richesse du patrimoine intangible du Pakistan et ses liens avec les traditions des pays alentours, la Directrice générale a été reçue par Saeed Nazir, secrétaire de l’information, de la diffusion et de l’héritage national ainsi que par Mashhood Ahmad Mirza, secrétaire du département du patrimoine national.

« La richesse et la diversité de la culture pakistanaise sont un moteur pour une citoyenneté inclusive. Elles montrent qu’il n’existe pas de « culture pure » : les cultures interagissent, s’influencent mutuellement, se parlent, comme ce Bouddha avec une tête grecque que j’ai pu voir au musée de Taxila, comme les musiques et les chants du Pakistan qui se nourrissent des traditions de toute l’Asie centrale, et les influencent en retour. Préserver et promouvoir ce patrimoine donnera aux Pakistanais la force et la confiance pour promouvoir la paix et le dialogue ».

La Directrice générale a ensuite assisté à un spectacle de danse folklorique interprété par des artistes locaux suivi d’un déjeuner de travail avec les représentants du musée.

Lok Virsa est le premier musée d’ethnologie du Pakistan qui rassemble le patrimoine immateriel et les traditions du peuple pakistanais. Le musée couvre une superficie de 60.000m2 répartis en différentes galeries présentant notamment les antiquités, les textiles, l’héritage musical, les bijoux. Le musée propose également des expositions thématiques qui mettent en avant une large variété d’héritage culturel du Pakistan et qui en font ainsi le plus large musée d’ethnologie du pays.

Le bureau de l’UNESCO à Islamabad travaille actuellement en collaboration avec le ministère de l’éducation nationale à la mise en place d’un projet pilote pour intégrer l’héritage culturel intangible dans l’enseignement. Il devra permettre de transmettre aux jeunes générations une connaissance des traditions et des pratiques culturelles. L’UNESCO fournit également une assistance au ministère pour établir une base de données sur les biens culturels.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page