» L’UNESCO évalue les dommages causés au patrimoine du nord de l’Italie après le tremblement de terre
22.05.2012 - UNESCOPRESS

L’UNESCO évalue les dommages causés au patrimoine du nord de l’Italie après le tremblement de terre

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a adressé aujourd’hui ses condoléances aux habitants du nord de l’Italie pour les pertes en vies humaines et les souffrances causées par le tremblement de terre qui a secoué la région le 20 mai.

La Directrice générale a également annoncé que l’UNESCO allait envoyer une mission afin d’évaluer les dégâts causés aux sites du patrimoine mondial et au patrimoine culturel du nord de l’Italie.

            « Si les premiers rapports émanant des autorités italiennes indiquent que les sites du patrimoine mondial de Ferrare et de Mantoue et Sabbioneta, n’ont pas subi de graves dommages, l’UNESCO continue à suivre la situation. L’Organisation se tient prête à travailler avec les autorités italiennes pour s’assurer que la valeur universelle exceptionnelle de ces sites soit préservée », a-t-elle déclaré.

            Ferrare, ville de la Renaissance et son delta du Pô a été inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1995 en tant qu’exemple exceptionnel de ville de la  Renaissance dont l’urbanisme est resté en grande partie intact. Le delta du Pô est un paysage culturel extraordinaire qui a remarquablement conservé sa physionomie d’origine.

            Le site du patrimoine mondial de Mantoue et Sabbioneta, inscrit en 2008, a également suscité des inquiétudes. Ces deux villesn qui offrent un témoignage exceptionnel  de réalisations architecturales et artistiques de la Renaissance italienne, ont joué un rôle de premier plan dans la dissémination de la culture de la Renaissance.

            Les premiers reportages réalisés sur les sites du patrimoine mondial de la région semblent avoir surestimé les dommages causés à ces biens. Cependant, la préservation de nombreux bâtiments importants, tels que des églises et des palais, qui témoignent du riche patrimoine culturel et artistique de l’Italie, reste un sujet de préoccupation. Ces sites ne figurent pas forcément sur la Liste du patrimoine mondial mais leur valeur pour les communautés, les amateurs d’’art et les universitaires ne doit pas être sous-estimée.

***

Contact média : Roni Amelan, Service de presse de l’UNESCO. Tel : +33 (0) 1 45 68 16 50, r.amelan(at)unesco.org

 

 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page