» Un Prix UNESCO récompense des efforts de lutte contre le harcèlement sexuel des étudiantes
23.06.2016 - Education Sector

Un Prix UNESCO récompense des efforts de lutte contre le harcèlement sexuel des étudiantes

© Female Students Network Trust for Zimbabwe

“J'ai été encouragée à fonder ce réseau parce que je voulais vraiment créer un espace permettant aux femmes de participer au leadership” explique Evernice Munando, Directrice du Projet « Female Students Network Trust » du Zimbabwe, l’une des deux lauréates 2016 de la première édition du Prix UNESCO pour l'éducation des filles et des femmes.

Le besoin était urgent. “Le harcèlement sexuel de la part des enseignants était et reste un problème majeur au Zimbabwe” a indiqué Madame Munando. “Nous voulons que soit mise en place une politique contre le harcèlement sexuel dans les universités, pour agir au regard de la vulnérabilité que ressentent les étudiantes.”

Madame Munando, qui elle-même a été militante étudiante et a été élue Vice-présidente du Conseil des représentants des étudiants (tous des hommes) de son université, a décidé de fonder le réseau en 2005. Sa première décision a été de lancer une enquête de référence sur les indicateurs, la prévalence et les niveaux de sensibilisation au harcèlement sexuel dans les environnements d’apprentissage, en particulier dans l'éducation tertiaire. 

Les conclusions ont révélé que dans l’éducation tertiaire, un taux ahurissant de 98 pour cent des étudiantes avaient subi une forme de harcèlement sexuel, souvent de la part des enseignants et souvent en échange de bonnes notes, d’argent, de logement ou même de nourriture. Elles étaient pour la plupart trop effrayées pour signaler l'abus, craignant d’être encore plus victimisées. 

Les étudiantes apprennent à tenir tête

Outre cette enquête, elle a lancé une campagne pour obliger le gouvernement à mettre en œuvre une politique contre le harcèlement sexuel afin d’en réduire l’incidence dans les institutions tertiaires. Le réseau plaide aussi pour un renforcement de la responsabilité des autorités dans la création d’environnements d'apprentissage favorables pour les filles et les femmes.

Le réseau, qui travaille aux côtés du Ministère des Affaires féminines et du Ministère de l’Enseignement supérieur, a été distingué pour son initiative intitulée Autonomisation des étudiantes de l’éducation tertiaire par le développement du leadership et de programmes de mentorat, qui offre aux femmes des conseils et une assistance juridique dans 36 institutions tertiaires des 10 provinces du Zimbabwe.

“Même de nos jours, les femmes qui élèvent la voix sont vues comme transgressives. Il leur faut souvent une certaine force émotionnelle et un appui pour participer à la politique estudiantine” a déclaré Madame Munando. “Mon objectif est de faire en sorte que les femmes aillent plus loin encore, qu’elles rejoignent la politique nationale pour influencer leur pays en tant qu’enseignantes, ingénieures, gestionnaires. Et de leur apprendre à tenir tête. Le réseau a la vision d’une communauté estudiantine équilibrée et d’un Zimbabwe où les femmes et les filles sont priorisées.”

Elle voit la récompense de ses efforts dans le nombre de femmes siégeant aux comités étudiants, qui croît lentement et dans le fait que les femmes apprennent à tenir tête aux étudiants masculins.

Le réseau qui vivait d’un très petit budget jusqu'à présent, va pouvoir maintenant élargir son approche grâce au Prix qui offre une récompense de 50 000 dollars américains.

“Cela arrive au moment même où nous nous lancions dans des projets d'une plus grande envergure et la récompense de l’UNESCO compte pour beaucoup. Nous travaillons dans un domaine très compétitif, ce qui peut saper nos efforts, mais ce prix international va non seulement accroître notre crédibilité, mais aussi attirer à son tour plus de financements” a-t-elle conclu.

Le Prix UNESCO pour l’éducation des filles et des femmes a été institué en 2015 avec un financement de la République populaire de la Chine. Il récompense des efforts exceptionnels qui contribuent à faire progresser l’éducation des filles et des femmes.

Liens




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page