» Au Mali, l’UNESCO forme le personnel des Nations Unies à la protection du patrimoine culturel
21.10.2013 - UNESCOPRESS

Au Mali, l’UNESCO forme le personnel des Nations Unies à la protection du patrimoine culturel

© UNESCOLa mosquée de Djingareyber (Mali)

Le 14 octobre, l’UNESCO a dispensé une première formation sur la protection du patrimoine culturel au personnel militaire, policier et civil de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies au Mali (MINUSMA) issu du Bénin, de Côte d’Ivoire, d’Egypte, de France, de Roumanie, du Rwanda, du Royaume-Uni, et du Togo.

Cette initiative fait suite à l’adoption par le Conseil de sécurité des Nations Unies de la résolution 2100, le 25 avril 2013, qui confie à la MINUSMA la mission de protéger les sites culturels au Mali en collaboration avec l’UNESCO. Cette résolution, adoptée après les attaques répétées qui ont affecté le patrimoine culturel malien, fait de la protection du patrimoine culturel une partie intégrante des opérations de maintien de la paix. Elle représente une étape décisive dans la reconnaissance du rôle de la culture dans le processus de réconciliation et de construction d’une paix durable au Mali.

La formation dispensée par l’UNESCO vise à apprendre au personnel de la MINUSMA à identifier le patrimoine culturel, à les informer sur la législation existante en matière de protection du patrimoine et sur les mesures spécifiques à prendre dans le cadre de la mission. Il s’agit aussi d’attirer leur attention sur les principes de bonne conduite et les sanctions éventuelles en cas de non respect de ces principes.

© CRAterre/Thierry Joffroy - Villes anciennes de Djenné (Mali)

Grâce à cette première formation, qui s’inscrit dans le cadre mis en place par le centre de formation intégré de la MINUSMA, les participants ont pu se familiariser avec des notions essentielles pour conduire leur nouvelle mission de protection du patrimoine culturel malien, qu’il soit matériel ou immatériel, notamment dans les régions qui ont été affectées par la crise politico-militaire. Cette formation les aidera aussi à contribuer au respect des diverses pratiques et expressions culturelles auxquelles sont attachées les communautés, et qui sont essentielles dans le processus de réconciliation nationale.

Les cartes et les passeports pour le patrimoine réalisés par l’UNESCO en novembre 2012 sont distribués à tout le personnel de la MINUSMA lors des formations (lien vers le passeport et la carte). Une brochure intitulée « Protéger le patrimoine culturel du Mali », également réalisée par l’UNESCO,  sera mise à disposition du personnel formé afin de les accompagner dans leurs missions sur le terrain (lien vers la brochure si disponible)

 

L’importance que revêt la protection du patrimoine culturel a suscité un très vif intérêt auprès du personnel formé. « Cette formation nous a donné  des informations essentielles sur la richesse du  patrimoine culturel du Mali et sur le rôle central de la culture dans la société malienne, elle nous permettra d’être plus attentifs lors de nos patrouilles afin de déceler d’éventuels risques de trafic d’objets » a déclaré un participant à la formation, militaire du Royaume-Uni. « Dans mon pays au Bénin, a indiqué un autre participant, les atteintes à certains lieux sacrés peuvent entrainer la mort, ou des sanctions très graves. Cette formation nous a rappelé que certains lieux peuvent paraitre insignifiants mais peuvent être très importants pour les populations locales, nous devons donc les respecter. »,

 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page