» Forest Whitaker, Envoyé spécial de l’UNESCO, reçoit le prix « So the World May Hear » de la Fondation Starkey
22.07.2014 -

Forest Whitaker, Envoyé spécial de l’UNESCO, reçoit le prix « So the World May Hear » de la Fondation Starkey

© Fondation Starkey - Forest Whitaker

Forest Whitaker, Envoyé spécial de l’UNESCO pour la paix et la réconciliation, a reçu le prix « So the World May Hear » à un gala de bienfaisance organisé le 20 juillet 2014 par la Fondation Starkey pour les malentendants. Forest Whitaker a été désigné en reconnaissance du travail que sa fondation, Whitaker Peace and Development Initiative (WPDI), créée en 2012, mène en partenariat avec l’UNESCO.

Partenaire essentiel de l’UNESCO, WPDI s’efforce de contribuer au redressement des communautés touchées par des conflits dévastateurs et la violence liée aux gangs. Son objectif est de former une nouvelle génération de citoyens mondiaux actifs à travers des programmes d’autonomisation des jeunes, ainsi que des programmes de formation en consolidation de la paix, résolution de conflits et usage des technologies de l’information et de la communication. La fondation mène ces activités dans un certain nombre de pays, dont le Mexique, les Etats-Unis, l’Ouganda et le Soudan du Sud.

Dans son discours de remerciements, prononcé devant un public comprenant le Prince Seeiso du Lesotho, Joyce Banda, ancienne Présidente du Malawi, Hillary Clinton, ancienne Secrétaire d’Etat, ainsi que Desmond Tutu, prix Nobel de la paix, Forest Whitaker a évoqué sa dernière mission avec la Fondation Starkey en Ouganda, durant laquelle il a personnellement aidé à équiper des patients en appareils auditifs. 

Forest Whitaker a raconté sa mission effectuée en juin au Soudan du Sud aux côtés d’Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO. Il a évoqué leur rencontre avec un groupe de 300 jeunes enseignants, tout juste diplômés d’un programme d’alphabétisation soutenu par l’UNESCO. Forest Whitaker s’est déclaré impressionné par les jeunes gens qu’il a rencontré et par leur enthousiasme d’apprendre et de travailler pour le bien-être de leurs communautés.

Il a également parlé des jeunes participants au réseau Youth Peacemaker du WPDI, qui a temporairement été suspendu suite à une situation proche de la guerre civile a éclaté en décembre 2013. Lorsque les combats ont commencé, ils ont été nombreux à se contacter et à coordonner leurs efforts afin de poursuivre leur voyage à travers le pays pour prôner la non-violence. Ils s’avertissaient les uns les autres lorsqu’ils savaient qu’il y avait danger sur leur chemin.

Dans son discours, Forest Whitaker a aussi mentionné le programme « Cinéma pour la paix », récemment lancé par sa fondation dans les campements de l’ONU pour la protection des civils afin de contribuer à promouvoir la paix et la réconciliation.

La Fondation Starkey œuvre pour améliorer les vies d’individus, de familles et de communautés à travers le monde. L’organisation, membre de la Clinton Global Initiative, s’est engagée à fournir plus d’un million d’appareils auditifs ces dix prochaines années.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page