» L'UNESCO prend des mesures dans le domaine de la violence et du harcèlement à l’école
12.01.2017 - Education Sector

L'UNESCO prend des mesures dans le domaine de la violence et du harcèlement à l’école

Sura Nualpradid/Shutterstock.com

Lors d’un sondage réalisé en 2016 auprès de 100 000 jeunes de 18 pays portant sur leur expérience du harcèlement scolaire, 25 pour cent ont répondu avoir été harcelés en raison de leur apparence physique, 25 pour cent à cause de leur genre ou de leur orientation sexuelle et 25 pour cent en raison de leur ethnicité ou origine nationale.

Ces chiffres qui sont extraits du U-Rapport de l’UNICEF / Représentante spéciale du Secrétaire général chargée de la question de la violence à l’encontre des enfants. Mettre fin aux tourments : s’attaquer au harcèlement, de la cour de récréation au cyberespace montrent la vulnérabilité de certains enfants et jeunes par rapport à d’autres.

Suite à l'engagement pris par l’UNESCO en faveur de l’accomplissement total d’Éducation 2030 d’assurer une éducation de qualité inclusive et d’un apprentissage tout au long de la vie pour tous, l'UNESCO et l’Institut de prévention de la violence scolaire de l’Université féminine Ewha organisent un Symposium international sur la violence et le harcèlement scolaires : des éléments factuels à l’action, à Séoul, République de Corée, du 17 au 19 janvier 2017.

Ce Symposium international réunira 250 participants venus de 75 pays, principalement des enseignants, des élèves, des ministres et des vice-ministres de l'Education, des représentants gouvernementaux de haut niveau, des représentants des Nations Unies et d’agences bilatérales et d'autres partenaires de développement, de la société civile, du secteur privé et des communautés scolaires. Cet éventail unique de partenaires partage une vision commune d’un environnement d’apprentissage sûr et exempt de violence pour tous les enfants et tous les jeunes.

« Alors que de nombreux élèves ont la possibilité d'apprendre dans un environnement sûr et stimulant, d'autres sont exposés à la violence et au harcèlement scolaires qui entravent leur droit fondamental à l'éducation » a déclaré Soo Hyang Choi, Directeur de l’UNESCO, Division pour l'inclusion, la paix et le développement durable. « Le Symposium permet à la communauté internationale d’inventer de nouvelles actions audacieuses pour contrer la violence et le harcèlement à l’école ; il représente également une opportunité de mettre en œuvre les recommandations du rapport du Secrétaire général des Nations Unies sur la protection des enfants contre le harcèlement, présenté à l'Assemblée générale des Nations Unies en octobre 2016. »

Le Symposium international s’appuie tout en l’amplifiant sur le leadership de l’UNESCO en matière de violence sexuelle à l’école, y compris les violences basées sur l'orientation sexuelle et sur l'identité ou l'expression de genre. Il fait suite à la publication de deux rapports clés de 2016, Au grand jour : Réponses du secteur de l’éducation à la violence fondée sur l’orientation sexuelle et l’identité ou l’expression de genre et les Principes directeurs mondiaux pour lutter contre la violence sexuelle à l’école.

Un Rapport mondial sera publié à l’occasion du Symposium, intégrant les données les plus récentes sur la portée, la nature et l'impact de la violence et du harcèlement scolaires et offrira au secteur de l’éducation un cadre de planification et de mise en œuvre de programmes efficaces pour y répondre.

Le Symposium international a été rendu possible par le soutien financier de l'UNESCO et du Ministère de l'Education de la République de Corée, grâce à une subvention de la Fondation nationale pour la recherche de Corée.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page