» L’UNESCO forme les porte-parole du gouvernement du Myanmar pour plus de transparence
27.07.2016 - Secteur de la Communication et de l'information

L’UNESCO forme les porte-parole du gouvernement du Myanmar pour plus de transparence

Le formateur en chef M. Ramon G. Tuazon au cours d’une des séances de l’atelier © UNESCO

L’UNESCO a formé 45 porte-parole des relations avec les médias au cours d’un atelier organisé dans la capitale Nay Pyi Taw du 20 au 22 juin 2016. L’atelier, qui traitait des relations avec les médias, de l’information publique dans les médias sociaux, de la gestion de la communication de crise et de la gestion des interviews et des apparitions dans les émissions d’actualités, a été suivi par les secrétaires permanents et les directeurs généraux de 21 ministères et 3 départements du gouvernement.

Cette activité fait partie des réformes en cours concernant l’information publique du gouvernement nouvellement élu du président Htin Kyaw et de la conseillère d’Etat Daw Aung San Suu Kyi. Dans son allocution d’ouverture, le ministre de l’Information le Dr Pe Myint a souligné que les porte-parole du gouvernement jouaient un rôle clé dans la transition démocratique du pays et les initiatives pour une plus grande transparence publique. Le ministre a insisté sur l’importance de maintenir un dialogue ouvert entre le gouvernement et les médias et de faciliter aux journalistes l’accès à l’information de chaque ministère. Il a également évoqué la loi sur les médias en précisant que « le droit d’accès à l’information officielle est inclus dans les dispositions de la loi et doit être respecté par tous les ministères, départements du gouvernement et institutions publiques ».

Le chef du Bureau de l’UNESCO au Myanmar, M. Sardar Umar Alam, a rappelé aux participants que la liberté d’expression et le droit à l’information sont des droits humains fondamentaux dans une société démocratique. Il a renouvelé l’engagement de l’UNESCO de travailler avec le ministère de l’Information et les médias pour poursuivre le développement des médias.

L’atelier de trois jours était animé par le président de l’Institut asiatique de journalisme et communication, M. Ramon G. Tuazon, et associait des séances théoriques et pratiques. Le programme comprenait des études de cas, des exercices de simulation, des jeux de rôles et des conférences-débats. M. Tuazon était assisté par l’expert en relations publiques Mme Alma Tuason et par Mme Naing Naing Aye du Bureau de l’UNESCO au Myanmar.

Les participants ont donné des retours positifs sur l’atelier, déclarant qu’ils avaient acquis plus de confiance pour faire leur travail. Un des participants a déclaré : « Toutes les parties du séminaire étaient très intéressantes. Les jeux de rôles et les commentaires faits après ont été très utiles ». Un autre a remarqué que « les défis pour les porte-parole et la gestion des interviews avec les médias ont été très utiles et intéressants pour moi ».

L’activité s’inscrit dans le projet financé par l’UE qui vise à soutenir le développement des médias dans le contexte des réformes démocratiques et de la construction de la paix au Myanmar.

Pour en savoir plus sur le projet, veuillez contacter M. Mikel Aguirre Idiaquez, expert en développement des médias au Bureau de l’UNESCO au Myanmar (m.aguirre-idiaquez(at)unesco.org)




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page