» L’UNESCO forme des jeunes filles chargées d’association au développement d’applications mobiles au Burkina Fas...
02.11.2016 - UNESCO Office in Dakar

L’UNESCO forme des jeunes filles chargées d’association au développement d’applications mobiles au Burkina Faso

©UNESCO/M. Piccio

L’usage et le développement des TIC sont des facteurs déterminants de la croissance des pays de l’Afrique de l’Ouest. Promouvoir leur vulgarisation et leur usage dans les domaines vitaux comme la lutte contre la pauvreté est crucial pour la jeunesse, spécialement en ce qui concerne les jeunes filles.

C’est dans cette optique qu’en juillet et août 2016, l'UNESCO a appuyé le Réseau Afrique Jeunesse, ONG africaine qui promeut l’éducation et l’information chez les jeunes, au Burkina Faso, l’organisation de sessions de formation des jeunes filles chargées d'associations sur l'utilisation des applications mobiles en vue de lutter contre la pauvreté. Cette formation a ainsi permis à 104 jeunes filles de mieux comprendre comment les applications mobiles sont conçues et comment elles fonctionnent.

A la suite de ces sessions de formation, 20 jeunes filles, parmi les 104 participantes initialement, ont été sélectionnées pour être formées à la conception et au développement d’applications mobiles. Les 20 jeunes filles ont été sélectionnées en fonction de leurs engagements et de leurs responsabilités auprès de leurs structures associatives.

L’objectif de la formation, qui s’est déroulée sur des ordinateurs et des smartphones connectés au haut débit, avait pour but de les initier à la conception et au partage des applications mobiles à travers les différentes plateformes utilisées généralement au Burkina Faso. Pendant cette session les jeunes filles ont pu ainsi être formées aux techniques de base de la conception et au partage des applications mobiles à contenus utiles pour les jeunes filles. Elles ont aussi appris comment effectuer des interpellations via SMS et comment utiliser et partager avec leurs pairs les applications existantes et efficaces du web, ainsi que les tablettes et les Smartphones pour les chercheurs d’emploi.

La formation a mis l’accent sur l’utilisation optimale des applications usuelles en vue de la recherche d’emploi, du partage d’informations, du développement de Solidarités parmi les Femmes dans les TIC et de la recherche de filières porteuses pour favoriser l’autonomisation des jeunes filles. Les différents fonds et institutions de financement des activités génératrices de revenus des femmes au Burkina Faso ont été analysés en profondeur. Comprendre et apprendre à développer des applications mobiles et plus en général les applications informatiques ou du Web, donne à ces jeunes filles les moyens de comprendre les services proposés par les TIC et d’en créer ou concevoir des nouveaux.

Cette activité de renforcement des capacités fait partie de l’initiative YouthMobile et du Programme Information Pour Tous (PIPT) de l’UNESCO. L'initiative YouthMobile de l'UNESCO, créée en 2014, offre des cours d’introduction à l’informatique par la programmation (apprendre pour « coder ») et de résolution de problèmes (« coder » pour apprendre). L'initiative cible les jeunes garçons et les jeunes filles pour leur permettre d’acquérir des compétences techniques de base et la confiance nécessaire pour le développement, la promotion et la commercialisation des applications mobiles qui traitent des questions locales de durabilité. D'ici 2017, l'objectif global de l'initiative est de permettre à au moins 25.000 jeunes de développer les compétences du 21e siècle pour participer pleinement à relever les défis du développement durable dans leurs communautés. L'initiative initie les jeunes à l’entreprenariat et à la création d’opportunités d'emploi viables dans le secteur de la téléphonie mobile et des TIC. Le Programme Information Pour Tous (PIPT) est un programme intergouvernemental créé en 2000 par l’UNESCO qui vise à mobiliser les nouvelles opportunités de l’ère de l’information pour créer des sociétés équitables grâce à un meilleur accès à l’information. Le PIPT travaille en étroite collaboration avec d’autres organisations intergouvernementales et des ONG internationales, en particulier avec celles qui sont spécialisées dans la gestion et la préservation de l’information pour sa promotion dans les communautés locales.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page