» L’UNESCO salue l’entrée en vigueur de l’accord de Paris sur le climat
06.10.2016 - UNESCOPRESS

L’UNESCO salue l’entrée en vigueur de l’accord de Paris sur le climat

Les conditions pour l’entrée en vigueur de l’accord de Paris sur le climat sont réunies depuis le 5 octobre, après que plusieurs pays de l'Union européenne ont déposé leurs instruments de ratification. Le seuil de 55 pays représentant 55% des émissions mondiales, nécessaire à la mise en œuvre de l’Accord, est désormais franchi. A ce jour, 74 Parties représentant plus de 58 % des émissions de gaz à effet de serre ont ratifié ce document historique, qui entrera officiellement en vigueur le 4 novembre.

« Ce qui semblait jusque-là impossible est devenu réalité. Je suis certaine que le leadership dont ont fait preuve les gouvernements ces derniers mois encourage les autres pays et la communauté internationale à maintenir l'élévation de la température en dessous du seuil critique de 1,5°C par rapport aux niveaux de l'ère préindustrielle », a déclaré la Directrice générale. 

« Il s’agit d’une étape cruciale dans notre action commune vers une société à faibles émissions de carbone et résiliente aux changements climatiques. Nous saluons la volonté politique que certaines des plus grandes économies de la planète ont manifestée au cours des dernières semaines. La vitesse avec laquelle les pays, petits et grands, ont ratifié cet accord est sans précédent dans l'histoire des grands accords internationaux et montre clairement que les gouvernements sont conscients de l’urgence de la situation », a ajouté Irina Bokova. « Le défi énorme que représente le changement climatique requiert des solutions intégrées, associant la force de l'éducation, de la diversité culturelle, des sciences et des connaissances autochtones. L'UNESCO aidera les États membres à prendre part à cet effort qui vise à changer les mentalités, pas le climat ». 

Dans un acte impressionnant de soutien à l'accord de Paris sur le climat, 175 pays ont exprimé leur intention de le ratifier en signant l'Accord lors d'une cérémonie à New York le 22 avril. Lorsque les Etats-Unis et la Chine, deux des plus grands émetteurs de gaz à effet de serre, ont ratifié l'accord lors du Sommet du G20 à Hangzhou (Chine) au début du mois de septembre, il était clair que c'était une question de semaines pour que les seuils permettant l'entrée en vigueur soient atteints. 

Suite à l’entrée en vigueur du traité, les Parties sont désormais tenues de prendre des mesures pour atteindre les objectifs climatiques inscrits dans l’Accord—maintenir la hausse des températures moyennes de la planète à 2 °C par rapport au niveau de l'ère préindustrielle et s’efforcer de limiter cette hausse à 1,5°. Il s’agit aussi de respecter les engagements pris à Paris en décembre 2015 concernant la réduction des émissions à l’échelle nationale. L’Union européenne a par exemple une « contribution déterminée au niveau national » qui vise à réduire ses émissions de 40% en 2030 par rapport à 1990. Pour les Etats-Unis, cette baisse est de 28% d’ici 2025 par rapport à 2005. 

L'UNESCO adopte une approche holistique et multidisciplinaire sur la question du changement climatique, qui relève de son mandat, avec une attention particulière portée à l’Afrique, au genre et aux jeunes. L'UNESCO a été étroitement impliquée dans la préparation de la COP21 à Paris, au côté du pays hôte, des gouvernements, d'autres organisations des Nations Unies et de la société civile. L’Organisation travaille déjà en étroite collaboration avec le Royaume du Maroc, qui accueillera la COP22. 

http://unfccc.int/portal_francophone/items/3072.php




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page
t3test.com