» L’UNESCO salue le rapport sur la sécurité des journalistes et le danger de l’impunité
21.11.2016 - Communication & Information Sector

L’UNESCO salue le rapport sur la sécurité des journalistes et le danger de l’impunité

© UNESCO

Le cinquième rapport de la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, sur l’assassinat de journalistes et les suites judiciaires a été salué par le Conseil intergouvernemental du Programme international pour le développement de la communication.

Une Décision prise par les 39 Etats membres du Conseil stipule que le Conseil est « profondément troublé par l’augmentation des actes de violence contre des journalistes, des professionnels des médias et des producteurs de médias sociaux dans de nombreuses régions du monde, y compris dans des pays qui ne sont pas considérés comme des zones de conflit ».

Le  Rapport de la Directrice générale cite les noms des 827 journalistes tués au cours de la précédente décennie, dont 213 au cours de 2014 et 2015.

La Décision du Conseil du PIDC exprime également de l’inquiétude pour le degré toujours très élevé d’impunité des assassins, en soulignant « le signal que cela envoie quant au fait que les violences perpétrées contre des journalistes peuvent rester impunies ».

Selon le Rapport, le pourcentage d’Etats membres ayant répondu aux demandes d’information de la Directrice générale concernant les enquêtes judiciaires est en progression et s’élève à 65 %.

Le Conseil du PIDC s’est d’ailleurs félicité « des efforts déployés par les Etats membres qui ont fourni des informations à la Directrice générale concernant l’avancement des enquêtes judiciaires relatives aux meurtres de journalistes ».

Le Conseil a également apprécié que le Rapport de la Directrice générale « ait été reconnu par la Commission statistique des Nations Unies comme une contribution à l’Objectif de développement durable 16, cible 10, en tant que l’une des ressources de suivi de la sécurité des journalistes et du danger de l’impunité ».

La Décision invite la Directrice générale à consolider les rapports à venir :

  • en recueillant aussi des informations sur les mesures prises par les Etats membres pour promouvoir la sécurité des journalistes et lutter contre l’impunité, de manière à échanger les bonnes pratiques ;
  • en améliorant la collecte de données sur les assassinats et les procédures judiciaires afin de transmettre ces données dans le cadre du suivi par l’ONU de l’ODD 16, cible 10 ;
  • en renforçant la ventilation des données afin de souligner les risques spécifiques auxquels sont exposées les femmes journalistes dans l’exercice de leur profession.

La Décision prie instamment les Etats membres à assurer le suivi de la sécurité des journalistes dans le cadre de la réalisation de l’ODD 16, cible 10 sur l’accès public à l’information et les libertés fondamentales. Elle encourage également l’UNESCO à continuer de soutenir les Etats membres dans leurs mécanismes d’établissement de rapport et de suivi sur la sécurité des journalistes et la question de l’impunité.

Une nouvelle brochure expliquant le mécanisme de suivi et d’établissement de rapport du PIDC sur la sécurité des journalistes et l’impunité a été distribuée à la réunion du Conseil.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page
t3test.com