» L’UNESCO s’emploie à répondre aux immenses besoins éducatifs des élèves déplacés en Iraq
14.11.2016 - Education Sector

L’UNESCO s’emploie à répondre aux immenses besoins éducatifs des élèves déplacés en Iraq

© Seivan M. Salim

Après la Syrie, l’Iraq compte le troisième plus grand nombre de personnes déplacées à l’intérieur de leur pays – 4,4 millions (chiffres tirés du rapport de l’UNHCR sur les « Tendances mondiales » 2015), et la majorité des individus déplacés en âge d’aller à l’école n’ont pas accès à l’éducation. Avec les opérations militaires en cours à Mossoul, on estime que jusqu’à un million de personnes supplémentaires pourraient être déplacées de force en raison de la violence et des conflits.

L’UNESCO, avec le financement du Gouvernement du Japon, a soutenu l’accès des personnes déplacées à l’éducation et a amélioré la qualité de cette dernière, en mettant l’accent sur la rescolarisation des filles et des garçons adolescents. Dans le cadre de ces efforts, elle a lancé deux projets d’urgence visant à fournir un soutien éducatif aux filles et aux garçons adolescents des communautés de personnes déplacées et de réfugiés syriens résidant actuellement dans la région du Kurdistan d’Iraq, afin de s’assurer que les progrès déjà accomplis ne soient pas perdus. L’enseignement secondaire permet également de protéger les garçons et les filles contre les abus et la violence en période de conflit.

Le premier projet, intitulé Bridging urgently the gaps in secondary schooling for girls of IDP communities in Iraq (Combler d’urgence les lacunes dans l’éducation secondaire des filles des communautés déplacées en Iraq), vise à garantir l’accès à l’enseignement secondaire et à en améliorer la qualité. Plus de 5 000 élèves des communautés déplacées en ont bénéficié, à travers des activités telles que la préparation aux examens et l’apprentissage de techniques d’enseignement stimulantes. Le projet a également fourni des espaces d’apprentissage sûrs, des aides financières, des moyens de transport et des fournitures pour les enseignants et les élèves déplacés, ainsi que des équipements et du matériel pour les écoles.

Développer l’offre d’enseignement secondaire pour les réfugiés syriens en Iraq

Le deuxième projet, intitulé Expanding secondary education for Syrian refugees in Iraq (Développer l’offre d’enseignement secondaire pour les réfugiés syriens en Iraq), a bénéficié à plus de 1 000 filles et garçons syriens vivant dans des camps dans la région du Kurdistan d’Iraq. Le projet s’est servi de l’éducation comme moyen de contribuer à la stabilité et à la sécurité et de promouvoir la prévention des conflits, la culture de la paix et la cohésion sociale entre les réfugiés et les communautés d’accueil.

La région du Kurdistan d’Iraq accueille actuellement environ un quart de million de Syriens, dont 75 000 sont des enfants et des jeunes âgés de moins de 18 ans, et dont une grande partie n’ont pas accès à l’éducation.

Construire l’avenir des enfants déplacés

Dans le cadre d’un précédent projet intitulé Providing access to quality education to adolescents and young adults in conflict-affected areas in Iraq (Offrir une éducation de qualité aux adolescents et aux jeunes adultes dans les régions touchées par des conflits en Iraq) et grâce à des fonds fournis par le Royaume d’Arabie saoudite, cinq nouvelles écoles pour les élèves des communautés déplacées ont été ouvertes.

Afin d’accroître et d’améliorer la qualité des espaces pour les élèves, des locaux préfabriqués ont été fournis et la communauté s’est impliquée dans la rénovation des écoles existantes, notamment en fabriquant des pupitres (Vidéo). Les enseignants et les membres des associations de parents et d’enseignants ont reçu une formation sur les Normes minimales de l’INEE, et des manuels scolaires, des outils pédagogiques, des équipements, des articles de papeterie et des contributions aux frais de fonctionnement des écoles ont également été fournis.

Ahmad Yousef était l’une des 18 personnes déplacées auxquelles l’UNESCO a fait appel pour fabriquer 450 pupitres, une activité qui aidera à garantir l’éducation de son enfant et qui fait partie de l’accompagnement éducatif de la communauté dans son ensemble.

« Je suis heureux de pouvoir contribuer à l’éducation de mon enfant en fournissant aux écoles des pupitres supplémentaires pour accueillir plus d’élèves », a-t-il dit.

La fabrication des pupitres a non seulement aidé 1 000 élèves à recevoir une éducation de meilleure qualité, mais a également été une activité génératrice de revenus importante pour de nombreuses familles.

« Nous voulons que nos enfants reçoivent une éducation malgré la situation dans laquelle ils se trouvent. Les pupitres permettront à davantage d’enfants d’aller à l’école », a dit Zainab, une mère engagée dans la fabrication des bureaux.

La surpopulation est toujours un problème et l’on espère que d’autres caravanes préfabriquées seront installées avant la fin du mois de décembre.

L’UNESCO va élargir son soutien en matière d’éducation en 2017 afin de répondre aux besoins de centaines de milliers d’enfants et d’adolescents déplacés à l’intérieur de leur pays en Iraq, en s’appuyant sur ses précédentes actions. « Alors que l’Iraq fait face à une nouvelle urgence humanitaire, il est essentiel de combler les écarts d’apprentissage pour apporter une certaine stabilité et un sentiment de normalité et d’espoir pour l’avenir de milliers d’enfants et de jeunes déplacés à l’intérieur de leur pays. C’est la raison pour laquelle l’UNESCO place l’éducation des personnes déplacées à l’intérieur de leur pays au centre de son action en Iraq », a indiqué Louise Haxthausen, responsable du Bureau de l’UNESCO en Iraq à Bagdad.

Liens




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page
t3test.com