» Débat ouvert du Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations Unies sur la protection des citoyens dans le...
17.07.2013 - Secteur de la communication et de l’information

Débat ouvert du Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations Unies sur la protection des citoyens dans les conflits armés : la protection des journalistes

Le Conseil de sécurité des Nations Unies tiendra un débat ouvert sur la protection des journalistes le 17 juillet 2013. Le débat marquera la première fois que le Conseil consacre une session à ce sujet depuis l’adoption en décembre 2006 de la résolution 1738 sur la protection des journalistes.

Le débat ouvert est prévu à 10:00 (EST) et sera diffusé en direct sur http://webtv.un.org/

Les Etats-Unis, qui assurent la présidence tournante du Conseil en juillet, justifient la décision de tenir un débat ouvert par l’augmentation alarmante de la violence envers les journalistes à travers le monde depuis 2006.

Depuis 2006, lorsque le Conseil a examiné le sujet pour la dernière fois, « la violence envers les journalistes s’est empirée à travers le monde et il y a eu une augmentation marquée des assassinats et des emprisonnements résultants de situations de conflits », a affirmé l’Ambassadrice intérimaire des Etats-Unis, Rosemary DiCarlo, lors d’un briefing avec les médias.

D’après une note conceptuelle préparée par la mission des Etats-Unis : « Pendant la seule année de 2012, 121 journalistes ont été tué dans le monde, plus de 200 ont été emprisonnés, et bien plus encore ont étaient la cible de violences. »

La note conceptuelle déclare aussi : « Compte tenu du fait que le journalisme joue un rôle critique en informant la communauté internationale des situations de conflit, il est nécessaire de souligner l’importance vitale de la protection des journalistes dans ces situations. En accord avec la Déclaration universelle des droits de l’homme et le Pacte international relatif aux droits civiles et politiques, le droit à la liberté d’opinion et d’expression fait partie des droits de l’homme à garantir à tous les citoyens, y compris aux journalistes. Les journalistes jouissent des mêmes droits qu’ils soient en ligne ou non. »

La note conceptuelle affirme également que la session du Conseil de Sécurité devrait prendre en considération les indications des rapports de l’UNESCO et du rapport 2012 de l’UNESCO sur les assassinats des journalistes et les constatations faites par le Plan d’action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l’impunité.

Le Vice-Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies, Jan Eliasson, présidera le Conseil. Parmi les intervenants qui prendront la parole pendant le Conseil on comptera Richard Engel du groupe de télévision NBC, le journaliste somalien Mustafa Haji Abdinur de Radio Simba et de l’Agence France-Presse, le journaliste irakien Ghaith Abdul-Ahad du journal the Guardian, et l’éditrice en chef de l’agence Associated Press et la vice-présidente du conseil du Comité pour la protection des journalistes, Kathleen Carroll.

La résolution 1738 a été adopté à l’initiative de la France et de la Grèce (qui à l’époque était un membre élu au Conseil de Sécurité) pour rappeler les parties des conflits armés de leurs obligations légales envers la protection des journalistes.

La résolution condamne les attaques délibérément perpétrées contre des journalistes, des professionnels des médias et le personnel associé en période de conflit armé, et, tout en rappelant que ces individus doivent être considérés comme des personnes civiles et doivent être respectés et protégés en tant que tels, la résolution demande à toutes les parties de mettre fin à ces attaques. La résolution souligne aussi l’obligation des Etats à prévenir de telles attaques et à traduire en justice les personnes responsables.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page