» Les droits universels de l’Homme ont été réaffirmés au cours de la réunion d’examen du SMSI+10
27.03.2013 - Communication & Information Sector

Les droits universels de l’Homme ont été réaffirmés au cours de la réunion d’examen du SMSI+10

La liberté d’expression et le développement des médias se sont révélés être des questions majeures soulevées au siège de l’UNESCO à Paris du 25 au 27 février, où se sont rencontrés environ 1500 représentants d’États et acteurs du secteur privé et de la société civile de 130 pays. Cette réunion d’examen du Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI+10) dix ans après le premier SMSI de Genève en a été l’occasion.

Le programme de cette réunion comprenait une douzaine de séances, et la Déclaration finale, adoptée au cours de la dernière séance de la réunion, recommande à toutes les parties-prenantes de « continuer à promouvoir l’accès universel à l’information et au savoir en respectant dûment la libre circulation de l’information. »

Au cours du SMSI+10, l’UNESCO a demandé des retours sur le nouveau concept « d’Universalité de l'Internet ». Ce très large concept comprend un Internet accessible, ouvert, basé sur les droits et libre. Il pourrait servir de cadre à tout le travail de l’UNESCO lié à l’Internet dans l’éducation, la culture, la science ainsi que l’information et communication. L’UNESCO est intéressé par des contributions qui pourraient aider à développer ce concept d’universalité de l’Internet.

La liberté d’expression, selon sa définition de l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme, a été reconnue au cours du SMSI+10 comme particulièrement importante dans le chemin vers une société du savoir inclusive. Tout au long de la conférence et dans la Déclaration finale, les participants ont réaffirmé que la liberté d’expression doit aussi être respectée sur l’Internet.

Parce que la sécurité des journalistes en ligne est une condition sine qua non de la liberté d’expression, les participants ont appelé à une amélioration de la sécurité de ces derniers, des blogueurs et des défenseurs des droits de l’Homme. Cette question était au centre d’une séance de l’UNESCO sur la Sécurité numérique des journalistes.

La sécurité numérique joue un rôle majeur dans le Plan d'Action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l'impunité et sera l’un des thèmes de la Journée mondiale de la liberté de la presse 2013.

L’éducation aux médias et à l’information a été reconnue comme essentielle afin de responsabiliser les citoyens dans une société du savoir, ce qui va de leur donner une voix pour exprimer leur opinion à la protection de leur vie privée sur l’Internet et le développement d’un œil critique vis-à-vis de l’information.

Les changements et les tendances du paysage médiatique ont été adressés au cours de la séance « Examen d’un paysage médiatique en mutation », dédiée à la ligne d’action n°9 du SMSI. Cette discussion était centrée sur un rapport, écrit par Mme Divina Frau-Meigs, professeure à l’université Sorbonne Nouvelle, qui souligne l’importance de la pluralité et de la diversité des médias.

Les recommandations des séances concernant les médias serviront d’information au travail à venir de l’UNESCO et les débats sur le concept de l’universalité de l’Internet se poursuivront au forum du SMSI en mai à Genève et au cours du 8ème Forum sur la gouvernance de l’Internet en octobre 2013 à Bali.

Les résumés des débats sur les médias du SMSI+10 sont disponibles ci-dessous :




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page