» Université de Malaya : Partenaires pour la paix et le dialogue
21.05.2013 -

Université de Malaya : Partenaires pour la paix et le dialogue

© UNESCO/Cynthia Guttman -The Director-General with members of the University of Malaya UNESCO Club, Kuala Lumpur, 21 May.

« Pour courber un bambou, commence lorsqu’il n’est encore qu’une jeune pousse ». C’est par ce dicton malaisien que la Directrice générale a, le 21 mai, premier jour de sa visite officielle en Malaisie, invité les étudiants et le corps professoral de l’Université de Malaya à s’associer au projet d’un nouvel humanisme pour le siècle à venir et à déterminer la voie qu’empruntera la société et l’économie de leur pays.

Mme Bokova a prôné une « nouvelle conception du développement, dans laquelle chaque femme et chaque homme se sent investi(e) d’une responsabilité envers les autres et envers la préservation de notre planète. Un nouvel humanisme doit contribuer aux relations entre toutes les régions dans un monde où l’ensemble des sociétés sont liées les unes aux autres ».

Elle a affirmé que l’éducation était le vecteur le plus puissant d’intégration de toutes les dimensions de la Vision 2020 de la Malaisie, un ambitieux programme visant à favoriser un développement inclusif équitable, qui sera le fondement d’une croissance plus forte.

Faisant valoir que « nous avons besoin d’un nouvel humanisme ancré dans le respect de la dignité humaine, les droits fondamentaux de la personne humaine et la diversité des cultures », la Directrice générale a souligné la responsabilité qui nous incombe de promouvoir et de préserver le patrimoine culturel sous toutes ses formes afin d’assurer des échanges culturels respectueux et pacifiques dans un monde de plus en plus interconnecté. « Ceux qui connaissent et chérissent leur propre culture et leur histoire sont plus à même d’être ouverts et tolérants à l’égard des autres cultures », a-t-elle ajouté.

La coopération Sud-Sud est une autre caractéristique du nouveau modèle de développement. La Directrice générale a salué la détermination de la Malaisie à partager son expérience avec ses voisins, en particulier par le biais des centres scientifiques de l’UNESCO de catégorie 2 qu’elle abrite et du Programme de coopération UNESCO-Malaisie, mis en place cette année.

Cet esprit de solidarité est aussi incarné par le Club UNESCO créé à l’Université de Malaya en 2007. Mme Bokova a signé un certificat officialisant la création du Club UNESCO de l’Université de Malaya, qui rassemble désormais l’ensemble des clubs UNESCO du pays. Affirmant que les clubs étaient des partenaires de l’UNESCO pour la paix et le dialogue, les étudiants ont informé Mme Bokova de certaines de leurs activités, allant de la célébration de la Journée mondiale de la philosophie, ou de l’événement Une heure pour la planète, à l’organisation de programmes d’échange culturel.

La Directrice générale a remercié les étudiants de leur engagement, soulignant l’importance de l’inclusion sociale et du dialogue culturel pour l’édification de la paix à l’heure de la mondialisation.

L’Université de Malaya compte environ 30 000 étudiants et 2 200 membres du corps professoral. La Directrice générale a été accueillie par le Vice-Chancelier de l’Université et le Directeur de son Centre pour le dialogue entre les civilisations.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page