» Jeunes filles et applications mobiles : la combinaison idéale pour lutter contre la pauvreté au Burkina Faso
02.11.2016 - UNESCO Office in Dakar

Jeunes filles et applications mobiles : la combinaison idéale pour lutter contre la pauvreté au Burkina Faso

©UNESCO/M. Piccio

Afin de réduire la fracture numérique à l’intérieur du pays, le Burkina Faso a entrepris ces dernières années des actions dans le sens de la vulgarisation et de l’utilisation des Technologies de l’information et de la communication (TIC) en faveur de la femme . Malgré cet environnement politique favorable, des efforts sont nécessaires, afin d’aplanir les clivages encore présents.

Les TIC sont en effet indispensables au développement de la jeunesse. Leur croissance leur donne énormément de potentiel pour le développement durable.

Afin de profiter de ce potentiel, il est nécessaire de développer une vision créative des TIC pour stimuler l’innovation et l’entreprenariat. Les TIC, à l’intérieur du village planétaire dans lequel nous vivons, constituent une réponse aux défis globaux auxquels les jeunes sont confrontés. C’est donc pour stimuler la croissance, la créativité, l’innovation, et offrir des opportunités d’avenir meilleur aux jeunes Burkinabés que l’UNESCO a appuyé le Réseau Afrique Jeunesse (RAJ), ONG africaine qui promeut l’éducation et l’information pour les jeunes, dans la mise en place d’activités de renforcement des capacités des jeunes filles chargées d’associations sur l’usage des TIC.

104 jeunes filles ont été formées en trois sessions, respectivement à Boromo, province des Balé, Ziniaré, province de l'Oubritenga et Diébougou, Province de la Bougouriba en juillet et août 2016. L’approche pédagogique utilisée, à la fois théorique et pratique, a permis de promouvoir l’intégration des TIC à l’intérieur des initiatives entrepreneuriales.

Pendant la partie théorique, les jeunes filles ont été formées à une utilisation basique d’Internet, du web, des téléphones mobiles, des réseaux GSM, des smartphones, des ordinateurs portables, des Ipad, des Ipod, etc. Enfin pendant la session pratique, les jeunes filles ont appris à se servir des réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, Linkedin, Viber et Whatsapp pour partager des informations, rechercher un emploi, et pour commercialiser des produits (par exemple inviter des amies à un évènement, promouvoir ses activités, commercialiser en ligne des produits, dialoguer avec des amis par messageries instantanées, partager des photos et des vidéos avec des amis et la famille).

L’objectif de ces formations était d’optimiser l’utilisation des applications mobiles pour lutter contre la pauvreté et surtout pour contribuer à la création d’emploi et à la croissance économique du pays. Les sessions de renforcement des capacités ont ainsi permis à ces jeunes filles leaders d’avoir accès à plus d’informations en vue d’augmenter leur chance d’obtenir un emploi et d’apprendre aussi les bases de la conception et création de solution mobiles contribuant à la solution de problèmes. Il s'agissait donc d'une part, d'exposer les jeunes filles aux applications mobiles existantes, et de l’autre, les aider à mieux comprendre comment celles-ci sont conçues et fonctionnent; l'objectif général étant de faire reculer la pauvreté en milieu jeune par le biais d’une utilisation accrue des technologies de l’information et de la communication et aussi d’accroître l’appropriation par les populations à la base notamment la jeunesse féminine, des atouts et opportunités qu’offrent les applications mobiles pour leur développement personnel.

Cette activité de renforcement des capacités fait partie de l’initiative YouthMobile et du Programme Information Pour Tous (PIPT) de l’UNESCO. L'initiative YouthMobile de l'UNESCO, créée en 2014, offre des cours d’introduction à l’informatique par la programmation (apprendre pour « coder ») et de résolution de problèmes (« coder » pour apprendre). L'initiative cible les jeunes garçons et les jeunes filles pour leur permettre d’acquérir des compétences techniques de base et la confiance nécessaire pour le développement, la promotion et la commercialisation des applications mobiles qui traitent des questions locales de durabilité. D'ici 2017, l'objectif global de l'initiative est de permettre à au moins 25.000 jeunes de développer les compétences du 21e siècle pour participer pleinement à relever les défis du développement durable dans leurs communautés. L'initiative initie les jeunes à l’entreprenariat et à la création d’opportunités d'emploi viables dans le secteur de la téléphonie mobile et des TIC. Le Programme Information Pour Tous (PIPT), quant à lui, est un programme intergouvernemental créé en 2000 par l’UNESCO qui vise à mobiliser les nouvelles opportunités de l’ère de l’information pour créer des sociétés équitables grâce à un meilleur accès à l’information. Le PIPT travaille en étroite collaboration avec d’autres organisations intergouvernementales et des ONG internationales, en particulier avec celles qui sont spécialisées dans la gestion et la préservation de l’information pour sa promotion dans les communautés locales.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page