05.09.2011 - Communiqué de presse de l’UNESCO

8 septembre, Journée internationale de l’alphabétisation : 793 millions d’adultes ne savent ni lire ni écrire

Le 8 septembre, le monde entier célèbre la Journée internationale de l’alphabétisation. L’édition de cette année porte plus particulièrement sur la relation entre l’alphabétisation et la paix. L’UNESCO remettra à New Delhi (Inde) les prix internationaux d’alphabétisation Confucius et Roi Sejong, qui récompensent des projets du Burundi, des Etats-Unis, du Mexique et de la République démocratique du Congo.

Dans la capitale indienne, se tiendra en outre (8 au 10 septembre) une conférence internationale intitulée Alphabétisation des femmes pour un développement intégrateur et durable organisée par le gouvernement indien dans le cadre de l’Initiative E-9 de l’UNESCO*.

    Selon des données de l’Institut de statistique de l’UNESCO, 793 millions d’adultes sont analphabètes, en majorité des jeunes filles et des femmes. De plus, 67 millions d’enfants d’âge scolaire ne sont pas scolarisés dans le primaire et 72 millions d’adolescents qui devraient fréquenter le premier cycle de l’enseignement secondaire ne peuvent pas exercer leur droit à l’éducation.
    Onze pays comptent plus de 50% d’adultes analphabètes. Il s’agit du Bénin, du Burkina Faso, de l’Ethiopie, de la Gambie, de la Guinée, d’Haïti, du Mali, du Niger, du Sénégal, du Sierra Leone et du Tchad. L’Asie du sud et de l’ouest compte pour plus de la moitié (51,8%) de la population analphabète adulte mondiale, devant l’Afrique sub-saharienne (21,4%), l’Asie de l’est et le Pacifique (12,8%), les pays arabes (7,6%), l’Amérique latine et les Caraïbes (4,6%), l’Amérique du nord, l’Europe et l’Asie centrale (2%).
« Le monde a besoin d’un engagement politique accru en faveur de l’alphabétisation. Ce mouvement doit s’accompagner d’une mobilisation de ressources suffisantes, afin de développer les programmes qui ont fait la preuve de leur efficacité. Aujourd’hui, j’exhorte les gouvernements, les organisations internationales, la société civile et le secteur privé à faire de l’alphabétisation une priorité politique, pour que chaque individu puisse développer son potentiel et participer activement à l’élaboration de sociétés plus durables, plus justes et plus pacifiques », a déclaré Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO.
    Pour la conférence de New Delhi sont attendus le Président indien, Pratibha Devi Singh Patil, ainsi que les ministres de l’éducation du Nigéria,  Ruqayyatu Ahmed Rufaí (actuelle Présidente du E-9), du Pakistan, Pir mazhar-ul-Aq, du Nepal, Gangalal Tuladhar, de l’Egypte, Ahmed Gamal El-Din Moussa, du Sri Lanka, Bandula Gunawardhana, du Bangladesh, Nurul Islam Nahid et du Bhoutan, Thakur Singh Powdyel.

    Des représentants d’organismes internationaux, des membres de la société civile et du secteur privé, ainsi que des spécialistes de l’éducation des adultes présenteront des projets d’alphabétisation qui ont fait leurs preuves et feront partager leurs expériences.
    En préambule de la conférence, le 8 septembre, aura lieu la remise des Prix d’alphabétisation UNESCO-Roi Sejong et des Prix UNESCO-Confucius d’alphabétisation, financés respectivement par les gouvernements de la République de Corée et de la Chine.
Le Service national d’alphabétisation du Burundi a gagné l’un des deux Prix  UNESCO-Roi Sejong d’alphabétisation pour son approche innovante consistant à lier l’alphabétisation fonctionnelle à des questions de la vie quotidienne et à des sujets relatifs à la paix et la tolérance ainsi que pour son large impact : pour la seule période allant de 2010 à 2011, le Service a remis plus de 50 000 certificats à des nouveaux lecteurs.

    Le deuxième Prix  UNESCO-Roi Sejong d’alphabétisation a été attribué à l’Instituto Nacional para la Educación de Adultos de México (INEA) pour son programme d’alphabétisation bilingue. Ce programme a été récompensé pour sa capacité à faire reculer l’analphabétisme chez les populations autochtones, notamment chez les femmes, et à améliorer la capacité de ces populations à exercer leurs droits.
L’un des deux Prix UNESCO-Confucius d’alphabétisation a été attribué à Room to read (Espace de lecture) des Etats-Unis d’Amérique, pour l’efficacité de son programme visant à promouvoir l’égalité des sexes et l’alphabétisation à travers des publications en langues autochtones. Ce programme, qui intervient dans neuf pays (Afrique du Sud, Bangladesh, Cambodge, Inde, Népal, République démocratique populaire lao, Sri Lanka, Viet Nam et Zambie), implique les communautés locales dans l’élaboration d’ouvrages pertinents sur le plan culturel dans les langues locales et des minorités.
La deuxième récompense du Prix UNESCO-Confucius d’alphabétisation a été décerné au Collectif Alpha Ujuvi de la République démocratique du Congo, pour son programme d’alphabétisation intitulé Coexistence pacifique des communautés et bonne gouvernance au Nord Kivu. Le programme s’appuie sur un modèle innovant visant à prévenir et résoudre les tensions et les conflits entre les individus et les communautés.

    Chacun des quatre lauréats recevra la somme de 20 000 dollars. La cérémonie de remise des prix sera retransmise par webcast.

****

* Le E-9 rassemble neuf pays à forte population et qui comptent plus des deux tiers des analphabètes adultes et plus de la moitié des enfants non scolarisés du monde : Bangladesh, Brésil, Chine, Egypte, Inde, Indonésie, Mexique, Nigeria et Pakistan 

 
Plus d’information : http://www.unesco.org/new/en/education/themes/education-building-blocks/literacy/advocacy/international-literacy-day/




<- retour vers Toutes les actualités